Trottinettes électriques et scooters en libre service bientôt taxés à Paris

Trottinettes électriques et scooters en libre service bientôt taxés à Paris

Publié le :

Vendredi 22 Mars 2019 - 09:32

Mise à jour :

Vendredi 22 Mars 2019 - 09:38
© Christophe ARCHAMBAULT / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La ville de Paris va instaurer d'ici l'été une redevance pour les vélos, trottinettes électriques et scooters en "free floating". Cela afin de réguler un développement rapide de l'activité et créer davantage de places de parking.

Le free floating -qui consiste à mettre des véhicules (vélos, trottinettes électriques ou scooters) en libre service dans les rues- est en plein essor à Paris. Et ceux ci fleurissent dans les zones de parking ou même sur les trottoirs. Il y en aurait déjà 15.000 dans les rues de la capitale, chiffre qui pourrait presque tripler dans les mois à venir.

Face à ce développement quelque peu anarchique qui peut générer des entraves à la circulation des piétons ou occuper des places de parking, la mairie de Paris a décidé de réguler cette activité en passant par une taxe, ou plutôt une redevance, puisque les entreprises de free floating "tirent profit de leur exploitation commerciale du domaine public routier parisien", explique la municipalité citée par Le Parisien.

Voir: Voiture ou trottinette ? Uber veut devenir l'"Amazon" des transports

Les opérateurs devront désormais déclarer leurs véhicules et payer 50 à 65 euros par an pour chaque trottinette électrique selon la taille totale de la flotte. Pour les scooters la redevance sera de 60 à 78 euros par an et par véhicule. Les vélos seront les moins taxés avec entre 20 et 26 euros. La mesure doit entrer en vigueur d'ici l'été

Une décision que la municipalité ne voit pas comme une politique hostile au free floating, bien au contraire. Les revenues générés doivent en effet permettre de créer 2.500 emplacements de parking spécialement dédiés à ces engins.

L'annonce n'a pas surpris les différents acteurs du secteur, déjà confrontés à de telles mesures dans d'autres villes. Y aura-t-il un impact sur la facture pour le consommateur? Il est encore tôt pour le dire. Certains professionnels craignent cependant que les plus grosses entreprises puissent plus facilement "tuer" la concurrence en cassant les prix pour les remonter une fois la situation de monopole assurée.

Lire aussi:

Trottinettes électriques: quelle réglementation et quelles responsabilités en cas d'accident?

A Paris, vélos et scooters en libre-service signent une charte de bonne conduite

Vélo à Paris: des centaines de nouvelles places de parking sécurisées

Les trottinettes électriques et autres véhicules en free floating feront l'objet d'une redevance à Paris.


Commentaires

-