Un Ramadan plus connecté, plus solidaire et plus durable grâce aux applications mobiles

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Un Ramadan plus connecté, plus solidaire et plus durable grâce aux applications mobiles

Publié le 13/05/2020 à 09:35 - Mise à jour le 14/05/2020 à 09:09
Noorulabdeen Ahmad / Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

En France l'islam est la deuxième religion la plus pratiquée dans le pays avec, au total, environ 2 500 lieux de culte. Ces lieux sont en ce moment fermés comme pour les autres pratiques religieuses. Entre le 23 d’avril et le 23 de mai, cette année, les musulmans du monde vivent un Ramadan particulier, éloignés de leurs proches, voir, dans certains pays, complètement confinés. Cependant, ce mois est en temps normal synonyme de rencontre en famille, d'introspection, de charité… En pleine épidémie, les applications mobiles et les plateformes en ligne ont donc trouvé leur place, tout particulièrement en ce moment de l'année.

L’utilisation des réseaux sociaux explose pendant le Ramadan

Au moyen orient les musulmans passent environ deux millions d'heures de plus par jour sur Facebook pendant le Ramadan, les feuilletons et contenu religieux sur Youtube voient une augmentation de 151% de leur audience. 
Des chiffres qui augmentent encore plus, de manière prévisible cette année. Avec les blocages, les confinements, et la distanciation sociale interdisant aux communautés de se réunir, certains musulmans utilisent des technologies telles que Zoom pour organiser des Iftars en ligne avec amis et famille aux quatre coins du monde.

Des Iftars avec des invités du monde entier sur Zoom

Certains pratiquants se sentent plus isolés que jamais et forment des groupes en ligne afin de partager un repas sur  Zoom, Groupes Whatsapp ou Facebook... Les plateformes sont désormais le “lieu” de rencontre pour rompre le jeûne ensemble, mais aussi pour partager pensées et conversations qui se déroulaient auparavant dans les couloirs des mosquées ou à la maison.
La numérisation du Ramadan a un avantage: désormais il a un impact mondial qui ressemble les musulmans autour d’un iftar numérique qui ne connaît pas des frontières.
Selon Insider, ces rassemblements virtuels, comme tous les “rassemblements” en ligne, ont aussi un inconvénient: être la cible des “zoombombing” et du cyberharcèlement.

Des assistants pour bien planifier et ne rien gaspiller

Le gaspillage alimentaire pendant le Ramadan est une préoccupation quotidienne car souvent, les familles préparent trop de plats et de trop grosses portions qui risquent de finir à la poubelle quelques heures plus tard.
On dit que si l’on fait des courses avec le ventre creux, on n’achète uniquement des aliments très appétissants et donc souvent moins diététiques. Pendant le Ramadan, il est donc essentiel bien planifier les repas et d’éviter de cuisiner sans avoir réfléchi au menu du jour, et même de la semaine. Il peut aussi s'avérer qu’on soit habitués à de plus grands nombres de convives et qu'à cause des restrictions de déplacement, les musulmans soient obligés de s’adapter à d’autres quantités. Des applications existent pour venir en aide aux pratiquants, pour adapter les courses aux besoins spécifiques du Ramadan, du confinement ou simplement de l’épidémie.
Frije, par exemple, est une application qui vous aide à faire votre liste de courses et à planifier vos repas. On peut y trouver également des idées de recettes qui génèrent automatiquement la liste des courses. Et pour utiliser les restes avant qu’ils ne périment, il existe aussi l’application Frigo Magic.
L’application Plant Jammer, peut aussi donner des idées pour bien profiter des ingrédients périssables et nutritifs comme les légumes. C’est un bon moyen de consommer tous les fruits et légumes frais, en consommant ainsi des aliments de proximité et en composant un menu de Ramadan plus durable.

Un Ramadan encore plus solidaire en temps du Coronavirus

Le Ramadan est un temps de partage et solidarité, qui passe par partager un repas avec le plus demunis. Pendant le confinement, des initiatives sociales ont vu le jour, comme la plateforme d’entraide Blabla Help, lancée par BlablaCar. Ce type de plateforme permet de contacter des personnes seules, éloignées de leur familles (des jeunes étudiants par exemple) et de leur proposer des plats préparés pour qu’ils puissent rompre le jeûne avec des repas chauds faits maison.
La crise sanitaire est également une occasion pour pratiquer la charité. Sur Snapchat, un nouveau filtre en réalité augmentée propose de faire un don au Fonds de riposte solidaire contre Covid-19, créé par la Fondation pour les Nations Unies pour aider l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Videoblog, podcast ou visites en VR  

De la même façon qu’on peut suivre un influenceur pour connaître ses derniers avis sur la mode ou ses derniers conseil beauté, des Influenceurs comme Asma Fares partagent leur Ramadan avec la communauté française musulmane sur Youtube. Routines, menus, lifestyle…une fenêtre ouverte sur le monde Ramadan sur cette plateforme vidéo.
En 2020, les français et françaises d’origine maghrébine vivent une expérience inédite.  Confinés, ou en distanciation sociale, le podcast  “Ramadan Confiné” explore également pendant 10 épisodes de 5 minutes, leur vie et leur ressenti pendant ce moment particulier de l'année.
D’autres idées pour vivre le Ramadan le plus numérique de l’histoire? La visite de la Mecque en réalité virtuelle.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Des musulmans utilisent des technologies telles que Zoom pour organiser des Iftars en ligne avec amis et famille aux quatre coins du monde.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-