Aux 399 députés qui ont approuvé le reconfinement...

Auteur(s)
Claire Clauss pour FranceSoir
Publié le 03 novembre 2020 - 12:24
Mis à jour le 05 novembre 2020 - 17:33
Image
Banc des ministres à l'Assemblée nationale.
Crédits
Assemblée Nationale
Le banc des ministres à l'Assemblée.
Assemblée Nationale

Tribune : Tout en ayant été élus par le peuple, vous avez voté, sans le consulter, en faveur d’une décision que vous saviez pertinemment abusive et allant contre les libertés fondamentales. Sans aucune considération pour celles et ceux qui vont ont élus et vous ont donné leur confiance, vous avez courbé l’échine devant un pouvoir exécutif monarchique, bafouant le pouvoir législatif dont vous êtes censés demeurer les gardiens, pour devenir les serviteurs d’un gouvernement qui, sous prétexte de protéger la santé des citoyens, va à l’encontre des lois mêmes de la Vie.

Comment votre conscience peut-elle supporter que vous ayez voté le port obligatoire du masque pour des enfants de 6 ans !? Où est passée votre humanité ?

Comment pouvez-vous imposer de nouveau aux petits commerces une fermeture prolongée alors que vous permettez à la grande distribution de prospérer encore davantage sur le dos des citoyens qui n’en peuvent plus et détruisent leur santé à cause de masques inutiles ?

Comment pouvez-vous encore vous regarder dans la glace ?

Qu’allez-vous expliquer à vos enfants, petits-enfants lorsqu’ils reviendront de l’école, perturbés, affaiblis, détruits psychologiquement par des mesures que vous avez-vous-mêmes votées et qui provoqueront chez eux des dégâts irréversibles ?

Avez-vous vraiment pensé à cela avant d’accorder servilement votre vote à ce gouvernement dont on voit maintenant les véritables intentions ?

Depuis des mois, des témoignages de scientifiques, médecins, professeurs reconnus pour leur savoir, leurs compétences et leur expérience, n’ont cessé d’affluer pour expliquer et prouver l’inutilité des masques et leur dangerosité - ainsi que l’inutilité et la dangerosité d’un reconfinement.

Les ors du pouvoir vous ont-ils rendus sourds et aveugles, en vous coupant des réalités du terrain - avec lequel pourtant vous auriez dû rester en contact étroit ?

Avez-vous pris la peine de revenir sur ce terrain qui vous a fait confiance pour entendre les divers avis d’une population qui est la première à savoir ce qu’elle a vécu lors du premier confinement ?

Avez-vous eu la sagesse et l’humilité de rester à votre juste place qui est d’être au service du peuple en écoutant toutes ses voix ?

Certaines de ces voix vous auraient dit que leur corps n’appartient qu’à elles seules et qu’elles refusent que vous décidiez à leur place de ce qui est bon pour elles.

Qu’elles sont des personnes responsables de leur vie et que personne n’a le droit d’y porter atteinte.

Certaines de ces voix auraient exigé de vous la transparence sur les véritables chiffres : mortalité, létalité, nombre d’admissions dans les urgences pour seule cause de COVID, nombre de lits disponibles dans les urgences non seulement des hôpitaux publics mais aussi des hôpitaux et cliniques privés, reconnaissance des traitements qui marchent, déclarations de conflits d’intérêts.

Ces voix auraient exigé que vous assumiez votre rôle avec courage et droiture en restant les garants fidèles de leurs libertés. Elles attendaient de vous que vous fassiez respecter le droit, celui de la Déclaration des droits de l’homme, de la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et libertés fondamentales. Non pas que vous les emmeniez dans une spirale totalitaire infernale à laquelle vos noms et vos voix resteront attachés à jamais.

Car l’Histoire aura raison de vous. Tout comme elle a eu raison du nazisme et du fascisme.

En dépit de vos tentatives désespérées pour entretenir artificiellement un monde qui se meurt et bascule, le rayonnement de celles et ceux qui croient profondément en la Liberté et en la Vie saura dissoudre l’obscurantisme de cette période sinistre, dernier soubresaut du Phénix qui renaît inévitablement de ses cendres.

Non, décidément… vous ne passerez pas !

 

À LIRE AUSSI

Image
Assemblée nationale
Prolongation de l’état d’urgence sanitaire : le texte finalement voté, tensions à l’Assemblée Nationale
Alors que les députés des oppositions avaient adopté un amendement rejetant la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février, le texte a été de nouvea...
05 novembre 2020 - 10:47
Politique

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.