Chronique n°85 – 500 000 morts : l’ubuesque prédiction totalement erronée de l’OMS

Auteur(s)
François Pesty, pour FranceSoir
Publié le 12 février 2022 - 15:06
Image
En réalité, en Europe et en Asie centrale c’est moins de 25.167 décès imputés au covid (Omicron)
Crédits
FS
En réalité, en Europe et en Asie centrale c’est moins de 25.167 décès imputés au covid (Omicron)
FS

CHRONIQUE — Le 14 novembre 2021, France Info relayait sur son antenne les folles prédictions de l’OMS (à réécouter ici) :

Nicolas Teillard, animateur radio, sur France Info « Et revoilà l’Europe, nouvel épicentre de la pandémie et le directeur de l’OMS en Europe, Hans Kluge, contraint de sonner l’alerte.

Hans Kluge « Nous allons à nouveau vers des niveaux records de contaminations. Tous les pays en Europe et en Asie centrale sont sous la menace d’une résurgence des cas de covid, quand certains n’y sont pas déjà confrontés. En un mois, les nouveaux cas ont augmenté de plus de 55% et en une semaine les hospitalisations ont fait plus que doubler. Si la tendance se poursuit, ça veut dire que près de 500.000 personnes risquent de mourir du covid en Europe et en Asie centrale avant le 1er février 2022 ».

Nicolas Teillard « L’alerte du Directeur de la branche européenne de l’Organisation Mondiale de la Santé qui redoute la mort de 500.000 personnes d’ici la fin de l’hiver ».

Puisque cette radio se contente de relayer en les reformulant les dépêches AFP, Reuters…, communiqués de presses, déclarations de l’exécutif, etc. et que sa cellule "Le vrai du faux" n’a à ma connaissance pas jugé utile de vérifier a posteriori cette sombre et macabre prédiction de l’oracle Hans Kluge, je me suis attelé à la tâche. Car, ils n’ont même pas eu la curiosité de se poser la question. Pire, ne surtout pas prendre ce dossier brûlant, de peur d’avoir à critiquer un acteur incontournable, l’OMS…

N'ayant trouvé aucun site sur la toile totalisant les décomptes sur la cinquantaine de pays que compte l’Europe (qui n’est ni l’Union européenne, ni l’Espace économique européen) et encore moins sur l’Asie centrale, à géométrie variable (ici), et avec encore plus de complexité (), je construis une stratégie méthodologique permettant de mesurer l’écart entre la prévision et la réalisation.

Le site Worldometers (ici) réalise un décompte planétaire des décès confirmés Covid-19, que l’on trouve sur le graphique « Total Deaths ». Trois options sont possibles. « Daily » donne les décomptes quotidiens, « Linear » propose les nombres cumulés de décès depuis le début de la pandémie, et « logarithmic » n’a d’intérêt que lors des progressions exponentielles. Ainsi, en choisissant l’échelle linéaire ai-je pu déterminer le cumul des décès « Monde entier » à la date de la prédiction d’Hans Kluge. Au 14 novembre 2021, 5 128 760 décès « étiquetés » covid-19 avaient été enregistrés dans le Monde entier.

 

Pour des raisons que j’ignore, impossible de faire apparaître en promenant le pointeur de ma souris sur la courbe, le décompte en cumul à la date du 31 janvier 2022. Je parviens quand même à afficher les données du 30 janvier 2022. Le compteur est alors monté à 5 451 702

 

Qu’à cela ne tienne. Qui ne tente rien n’a rien, je bascule sur le graphique en données quotidiennes (en cliquant sur « daily »). Et oh, miracle, je réussis à afficher le nombre de décès covid « Monde » enregistré le 31 janvier 2022, tout de même 8 406.

Ce n’a pas été trop compliqué. Il suffit à présent de soustraire à la somme du décompte au 30 janvier 2022, 5 451 702 et des décès du 31 janvier 2022, (8 406), le décompte du 14 novembre 2021.

Nous réalisons alors que l’OMS s’est trompée et comprenons que les 500 000 décès redoutés ne se sont heureusement pas produits en Europe et en Asie centrale, puisqu’à l’échelle planétaire, seulement, si j’ose dire, 331 348 décès ont été comptabilisés sur la période.

Pour déterminer le nombre de décès covid survenus sur la période en Europe et en Asie centrale, il ne reste donc plus qu’à retrancher aux chiffres mondiaux déjà identifiés, un à un, les décomptes des pays qui n’appartiennent pas à cette zone géographique.

Pour mener à bien ce travail de Tibétain, j’ai pu trouver sur le site « Our World in Data » un fichier Excel complet « Monde entier » avec les cumuls de décès pour chaque pays depuis le début de la pandémie, et plus de 160 000 lignes d’enregistrements à la date du 09/02/2022, à télécharger (ici).

Pour réaliser très méthodiquement l’extraction et l’exploitation de ces données, et considérant qu’il serait pertinent de commencer par traiter les pays ayant les plus larges populations, j’ai trouvé sur le site des Nations Unies un fichier (ici) me permettant de trier tous les pays, du plus peuplé au moins peuplé, sur la base des estimations de populations en 2020.

J’ai donc passé au crible 134 pays hors Europe et Asie centrale, par ordre dégressif de leurs populations, en calculant pour chacun les nombres de décès sur la période allant du 14 novembre 2021 au 31 janvier 2022. Pour éviter toute recopie source d’erreurs, j’ai construit un tableau Excel en allant chercher directement les données sur le métafichier « Our world in data » (création de liaisons entre les deux feuilles de calcul ; il suffit en fait de rentrer « = » dans la cellule du tableau de synthèse, et d’aller cliquer sur la cellule dont on veut importer la valeur…)

Voici la liste des pays : Chine, Inde, USA, Indonésie, Pakistan, Brésil, Nigéria, Bangladesh, Mexique, Japon, Ethiopie, Philippines, Égypte, Viet Nam, RDC (Congo), Turquie, Iran, Thaïlande, Tanzanie, Afrique du Sud, Birmanie, Kenya, Corée du Sud, Colombie, Ouganda, Argentine, Algérie, Soudan, Iraq, Afghanistan, Canada, Maroc, Arabie Saoudite, Pérou, Angola, Malaisie, Mozambique, Ghana, Yémen, Népal, Venezuela, Madagascar, Cameroun, Côte d'Ivoire, Australie, Niger, Taïwan, Sri Lanka, Burkina Faso, Mali, Malawi, Chili, Zambie, Guatemala, Équateur, Syrie, Sénégal, Cambodge, Tchad, Somalie, Zimbabwe, Guinée, Rwanda, Bénin, Burundi, Tunisie, Bolivie, Haïti, Cuba, Soudan du Sud, République Dominicaine, Jordanie, Honduras, Émirats arabes unis, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Israël, Togo, Sierra Leone, Laos, Paraguay, Libye, Liban, Nicaragua, El Salvador, Singapour, Congo, Oman, Palestine, Costa Rica, Liberia, République centrafricaine, Nouvelle-Zélande, Mauritanie, Panama, Koweït, Érythrée, Uruguay, Arménie, Jamaïque, Qatar, Namibie, Gambie, Botswana, Gabon, Lesotho, Guinée-Bissau, Bahreïn, Guinée équatoriale, Trinité-et-Tobago, Timor-Leste, Maurice, Eswatini, Djibouti, Fidji, Comores, Bhoutan, Îles Salomon, Suriname, Cap-Vert, Maldives, Brunei Darussalam, Belize, Bahamas, Vanuatu, Barbade, Sao Tomé et Principe, Sainte-Lucie, Grenade, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Seychelles, Antigua et Barbuda, Dominique Groenland, Saint-Kitts-et-Nevis.

Voici un PDF de mon tableau Excel (ici), avec tous les calculs…

La dernière page du tableau, avec le résultat de mes recherches :

Vous l’aurez compris, la prédiction du 14 novembre de l’oracle de l’OMS, Hans Kluge, 500 000 morts du covid-19, a fondue comme neige au soleil, au fur et à mesure que je retranchais les décès survenus dans les pays hors Europe et Asie centrale.

Pour l’essentiel, les décès sur la période sont survenus aux USA (123 000), en Inde (33 000), au Brésil (16 000) au Mexique et au Viet Nam (chacun 15 000), en Turquie (14 000)

En réalité, en Europe et en Asie centrale, c'est moins de 25 167 décès imputés au covid (Omicron)

Avec 20 fois moins de décès que prévu, l’Organisation mondiale de la santé s’est ridiculisée.

Espérons qu’elle abandonne enfin la modélisation si hasardeuse, pour se concentrer sur des choses plus importantes. Il n’en demeure pas moins que l’alerte tonitruante claironnée sur les radios et les plateaux TV a dû provoquer l’affolement des populations et précipiter à l’hôpital nombres de personnes qui n’avait probablement pas besoin d’y aller…Ainsi, l’OMS révèle son vrai visage, adepte du « principe de précaution », elle retient toujours l’hypothèse la plus noire, pour préconiser les mesures les plus dures. Cette institution est hyper-précautionniste de principe. Bref, la médecine qui en fait trop et ce n’est pas bon ! (Voir ma chronique N°80 : ici)

À LIRE AUSSI

Image
Pesty 84
Chronique N°84 - "Martin Hirsch et Olivier Véran veulent aussi emmerder les non-vaccinés. Une faute impardonnable !"
CHRONIQUE — Il nous faut revenir sur la remarquable étude britannique passée inaperçue, qui contredit la propagande gouvernementale française et innocente totalement l...
06 février 2022 - 17:32
Opinions
Image
François Pesty, chronique 83
Chronique N°83 : "Les parents des 5-11 ans ont bien raison de ne pas les faire vacciner!"
CHRONIQUE — J'avais déjà parlé dans ma chronique N°79 (ici) de l’essai clinique randomisé Pfizer ayant porté sur l’efficacité de la vaccination des 5-11 ans, dont les ...
29 janvier 2022 - 19:44
Opinions
Image
Pesty 82
Chronique N°82 – « Faut-il encore vacciner ? (Suite) »
CHRONIQUE — Les stratèges de la vaccination ont caché à l’exécutif et à la représentation nationale une étude anglaise remarquable, qui innocente totalement les non-va...
16 janvier 2022 - 15:31
Opinions
04/10 à 19:20
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don