Actes 12 gilets jaunes: la police utilisera ses armes (Laurent Nunez)

Actes 12 gilets jaunes: la police utilisera ses armes (Laurent Nunez)

Publié le :

Vendredi 01 Février 2019 - 19:43

Mise à jour :

Vendredi 01 Février 2019 - 19:47
© Zakaria ABDELKAFI / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Au micro de RTL ce vendredi 1er, Laurent Nunez, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur, a annoncé que les forces de l'ordre feront usage de leur lanceurs de balles de défense (LBD). Le représentant du gouvernement a assuré que la police est là pour "protéger les manifestants".

C'est une déclaration politique qui sonne comme un avertissement. Invité à l'antenne de RTL, le secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur Laurent Nunez a expliqué que les forces de l'ordre feront bien usage de leur LBD (lanceurs de balles de défense) samedi 2, dans le cadre de l'Acte 12 des Gilets jaunes.

"L’armement intermédiaire sera utilisé demain" annonce sans détour le représentant du gouvernement, assurant que "c'est ce qui nous permet de contenir les exactions, de procéder à des interpellations quand la manifestation bascule en émeute, en guérilla urbaine".

Malgré les polémiques qui se multiplient sur des blessures mutilantes provoquées par ces armes "non létales", Laurent Nunez assure qu'il n'est pas "ébranlé" par l'usage fait des LBD depuis le début du mouvement en novembre 2018. "L’utilisation qui est en faite est proportionné, ce sont des personnels qui sont formés qui sont habilités, ils le font quand il y a des agressions, quand il y a des attaques". Le bras droit de Christophe Castaner place Beauvau estime même que "les policiers n’attaquent pas les manifestants c’est faux, ils protègent les manifestants".

Voir aussi: Acte 12 - Eric Drouet appelle à un "soulèvement" par "tous les moyens"

Le dispositif policier déployé samedi devrait rester conséquent avec une centaine d'unités des forces mobiles mobilisées soit environ 80.000 hommes.

Ce vendredi 1er, le Conseil d'Etat a rejeté les demandes de suspension de l'usage du lanceur de balles de défense (LBD) dans les prochaines manifestations de "gilets jaunes", estimant que le risque de violences rendait "nécessaire de permettre aux forces de l'ordre de recourir à ces armes".

Lire aussi:

Acte 12 "L'Impact": les Gilets jaunes veulent défiler déguisés en blessés à Paris

Jérôme Rodrigues blessé place de la Bastille: les images qui montrent un tir de "flashball" (vidéos)

Les lanceurs de balle de défense seront potentiellement utilisés samedi 2 février.

Commentaires

-