Affaire Benalla: Ismaël Emelien, proche d'Emmanuel Macron, entendu par l'IGPN

Affaire Benalla: Ismaël Emelien, proche d'Emmanuel Macron, entendu par l'IGPN

Publié le :

Vendredi 08 Mars 2019 - 17:28

Mise à jour :

Vendredi 08 Mars 2019 - 17:34
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Ismaël Emelien, conseiller spécial d'Emmanuel Macron, a été entendu par l'IGPN en janvier dernier. L'information a été révélée ce vendredi 8. Il a été interrogé sur les vidéos destinées à disculper Alexandre Benalla lors des violences du 1er mai: elles ont été obtenues illégalement auprès de la police.

L'audition a duré "un peu moins de trois heures". Ismaël Emelien a été entendu par l'IGPN le 16 janvier dernier selon des révélations du Monde ce vendredi.

Ce conseiller spécial d'Emmanuel Macron, qui a présenté sa démission au mois de février -elle sera effective à la fin du mois de mars- était interrogé à propos des vidéos censées "excuser" les agissements d'Alexandre Benalla le 1er mai.

Mais ces images qui ont fuité, et qui sont issues de caméras de vidéosurveillance, ont été obtenues illégalement auprès de la préfecture de police de Paris. Ismaël Emelien a d'ailleurs reconnu avoir voulu aider Alexandre Benalla à organiser sa défense face aux révélations du Monde à l'été dernier.

A voir aussi: Macron laisse partir Ismaël Emelien, son stratège mis en cause dans l'affaire Benalla

Alors qu'une vidéo montrait le collaborateur du président exercer des violences sur un jeune couple place de la Contrescarpe, Ismaël Emelien a ainsi fourni à Alexandre Benalla des images captant les deux victimes "en train de lancer des bouteilles et divers projectiles sur les forces de l’ordre".

Une façon d'"excuser" les violences du collaborateur face à des jeunes eux aussi capables de violences.

Mais la diffusion de telles vidéos est illégales. Fait dont Ismaël Emilien a assuré n'avoir jamais eu conscience. "Il ne s’agissait pas d’assurer la défense personnelle de M. Benalla, mais celle de l’Elysée et du président de la République, qui étaient pris à partie dans cette crise", a-t-il expliqué lors de son audition.

Ce spécialiste de la communication a par ailleurs assuré n'avoir eu que très peu de contacts avec Alexandre Benalla lorsque celui-ci était encore en poste à l'Elysée. Il n'a par ailleurs jamais revu Alexandre Benalla depuis le début de la polémique mais a par contre convenu qu'il avait "échangé avec lui à plusieurs ­occasions par messagerie et par appels", sans jamais évoquer l'enquête en cours.

Ismaël Emelien a présenté sa démission au début du mois de février. Celle-ci sera effective "fin mars début avril", au moment où paraîtra un livre (Le Progrès ne tombe pas du ciel chez Fayard) qu'il a coécrit avec un autre conseiller de l'Elysée, David Amiel.

Officiellement donc, sa démission n'a rien à voir avec sa mise en cause dans l'affaire Benalla.

A lire aussi:

Benalla et Crase libérés faute de certitude sur la violation de leur contrôle judiciaire

Depuis l'affaire Benalla, Macron réorganise l'Elysée à tous les étages

Ismaël Emalien, proche d'Emmanuel Macron, a été entendu par l'IGPN dans le cadre de l'affaire Benalla.


Commentaires

-