Arnaud Montebourg: "J’aurais rêvé que le Parti socialiste soit différent mais il faut faire avec"

Arnaud Montebourg: "J’aurais rêvé que le Parti socialiste soit différent mais il faut faire avec"

Publié le :

Lundi 12 Septembre 2016 - 09:59

Mise à jour :

Lundi 12 Septembre 2016 - 10:03
©Charles Platiau/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Arnaud Montebourg était l'invité de Patrick Cohen ce matin sur France Inter. Il est resté sur sa position d'ouverture à la primaire si elle est "loyale et équitable".

Sur la fermeture du site d’Alstom de Belfort

"Quarante-quatre locomotives ont été commandées aux Allemands (…) c’est presque 2 ans de travail" (à Belfort, NDLR)

"Alstom vient d’obtenir un contrat de 1.600 locomotives en Inde. Cinq sont fabriquées en Inde".

"Je suis désolé de dire qu’il y a un ministre de l’Economie qui est chargé de ça…"

 

Sur son projet de nationaliser en partie certains établissements bancaires

"C’est ce qu’ont fait tous les pays libéraux en période de crise".

 

Sur la primaire de la gauche

"C’est un outil que j’ai contribué à créer" mais elle "ne peut pas être un outil de convenance personnelle".

"Je suis candidat dans le cadre d’une primaire" si elle est "loyale et équitale".

 

Sur Jean-Luc Mélenchon

"C’est un homme qui a des convictions" mais dont Arnaud Montebourg craint qu’il ne soit pas "capable de rassembler beaucoup plus largement une majorité de Français".

 

Sur son positionnement par rapport au PS

"Je suis socialiste depuis plus de 30 ans. J’aurais rêvé que le Parti socialiste soit différent mais il faut faire avec. Mon projet est socialiste (…)"

 

Sur l'action du gouvernement

"L’austérité c’est de faire payer le prix de l’austérité à ceux qui n’ont que leur travail (…) C'est l'ereur du quinquennat".

 

"Mon projet est socialiste" affirme Arnaud Montebourg.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-