Assemblée nationale: le FN tente de nouveau d'obtenir un groupe parlementaire en faisant baisser le nombre de députés nécessaires

Grande manoeuvre

Assemblée nationale: le FN tente de nouveau d'obtenir un groupe parlementaire en faisant baisser le nombre de députés nécessaires

Publié le :

Vendredi 01 Septembre 2017 - 20:26

Mise à jour :

Vendredi 01 Septembre 2017 - 20:27
Un texte sera prochainement déposé par le député frontiste Sébastien Chenu, proche de Marine Le Pen, pour changer les règles du palais Bourbon afin que le FN puisse obtenir un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale. La résolution vise à abaisser de 15 à dix le nombre de députés nécessaires à la formation d’un groupe.
© bertrand GUAY / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le Forint national, avec sept députés frontiste et une apparentée, n'est pas en mesure de former un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale. Et pour cause, le nombre minimum de députés à réunir et de quinze et le parti de Marine Le Pen n'a pas réussi à s'entendre avec d'autres députés de la nouvelle Assemblée pour qu'ils se rallient à elle.

Voilà pourquoi le parti d'extrême droite souhaite voir les choses changer. Dans un entretien donné au journal Le Parisien, le député frontiste du Nord, Sébastien Chenu a annoncé ce vendredi 1er septembre qu'il allait présenter un projet de résolution visant à abaisser de 15 à dix le nombre de députés nécessaires à la formation d’un groupe. Et ainsi voir baisser le nombres d'élus à convaincre de rallier le Front national pour disposer d'un groupe: "à l’heure actuelle, nous sommes huit . Cela me semble jouable de convaincre deux ou trois collègues de nous rejoindre pour former ce groupe dans les cinq ans", a-t-il expliqué à 20 Minutes.

Et d'ajouter: "Lors du vote de la résolution, chacun pourra donner son point de vue. Nous verrons alors si nos collègues feront preuve d’un peu de justice en accordant au parti qui a eu le plus de voix à la présidentielle derrière La République en marche le droit de constituer un groupe de dix".

"Nous n'avons aucune opposition de principe", répond l'entourage de François de Rugy, le président de l'Assemblée dans Le Parisien. La question pourrait arriver prochainement lors du débat sur la réforme du fonctionnement de l'Assemblée nationale. "Mais rien n'empêche d'ores et déjà un député FN de déposer un amendement et de le défendre dans l'hémicycle. L'abaissement du seuil doit être mis à l'étude dans le cadre de la réforme du fonctionnement du travail parlementaire qui sera mise en place dans les années à venir". 

Avec sept députés frontiste et une apparentée, le FN n'est pas en mesure de former un groupe parlementaire à l'Assemblée nationale.

Commentaires

-