Crise au FN: Jean-Marie Le Pen sur la sellette

Crise au FN: Jean-Marie Le Pen sur la sellette

Publié le :

Jeudi 09 Avril 2015 - 10:14

Mise à jour :

Vendredi 10 Avril 2015 - 08:41
©Robert Pratta/Reuters
PARTAGER :
-A +A

Après ses derniers dérapages, Jean-Marie Le Pen subit les foudres de nombreux membres du Front national, y compris de sa fille. Au point que le fondateur du mouvement pourrait en être éjecté par Marine Le Pen elle-même.

Le "détail" des chambres à gaz, le maréchal Pétain qui n'était pas "un mauvais Français", les défenseurs de l'Algérie française qui ont "leur place au Front national", la "menace chinoise"… Même pour le FN, trop c'est trop. Après ses dérapages en série dans le journal d'extrême droite Rivarol, Jean-Marie Le Pen est devenu persona non grata au sein même du parti qu'il a fondé.

Cette fois, Marine Le Pen ne peut plus se contenter de jouer les pompiers. Plusieurs ténors du FN ont déjà fait part de leur indignation face aux propos de son père. Le maire de Bézier Robert Ménart déclarait ce jeudi: "Défendre le pétainisme est une insulte à la France, à la mémoire de ce pays".

Face à cette situation, la présidente du FN a même dû s'opposer à la candidature de Jean-Marie Le Pen pour la présidence de la région PACA, lors des élections de décembre prochain. Un comble alors que celui-ci bénéficie du statut de président d'honneur du parti.

Un titre qu'il pourrait bientôt perdre. Dans une interview accordée au Figaro, Marine Le Pen a déclaré: "je me trouve obligée, dans l'intérêt de mon pays, de prendre une décision difficile qui met en cause des liens filiaux. Mais le Front national est le seul outil d'espérance pour la France. Personne ne peut l'affaiblir et je ne laisserai personne le faire. En tout cas, pas tant que je serai présidente".

Ce soir, Marine Le Pen aura les honneurs du 20 heures de TF1 pour s'exprimer sur la question, peut-être même y faire une annonce. Mais difficile de prédire pour l'instant quelles seraient les conséquences d'une rupture définitive entre le père et la fille.

Certains y voient un atout pour que Marine Le Pen achève son opération de dédiabolisation du FN, en se séparant de celui qui en incarne les idées les plus radicales. De plus, elle pourrait bénéficier de la communication autour de la polémique.

Mais pour d'autres, le poids de Jean-Marie Le Pen auprès des militants de la première heure n'est pas à négliger. Et il dispose encore d'alliés au sein du parti.

 

Suite aux propos de son père, Marine Le Pen pourrait avoir à l'exclure du Front national.


Commentaires

-