Démission de François de Rugy: l'hémorragie du quinquennat Macron continue

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Démission de François de Rugy: l'hémorragie du quinquennat Macron continue

Publié le 16/07/2019 à 15:26 - Mise à jour à 15:37
© GEORGES GOBET / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

François de Rugy a annoncé ce mardi 16 sa décision de démissionner de son poste de ministre de la Transition écologique et solidaire après les révélations du site d'investigation Médiapart. Ce n'est pas le premier membre du gouvernement à claquer la porte depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Alors qu'il refusait de démissionner, François de Rugy a finalement annoncé son départ du gouvernement ce mardi en début d'après-midi.

Le ministre de la Transition écologique et solidaire est depuis plusieurs jours mis en grande difficulté par diverses révélations du site d'investigation Médiapart.

Le désormais ancien numéro 2 du gouvernement a d'ailleurs pointé du doigt les "photos volées", les "ragots" et "approximations" des articles de Fabrice Arfi et ses collègues. Médiapart a de son côté assuré que de nouvelles révélations seraient bientôt publiées.

A voir aussi: Affaire Rugy: une cascade de révélations embarrassantes

François de Rugy n'est pas le premier démissionnaire du gouvernement depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Les premiers départs ont d'ailleurs eu lieu très peu de temps après la prise de pouvoir de l'actuel président de la République.

Menacé par les affaires, c'est tout d'abord Richard Ferrand qui a quitté son poste de ministre de la Cohésion des territoires après seulement un mois. Aussi député, il est dorénavant président de l'Assemblée nationale.

Peu après, François Bayrou, Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard ont à leur tour quitté le gouvernement d'Edouard Philippe, menacés par l'affaire des emplois fictifs présumés du MoDem au Parlement européen.

Il faudra ensuite attendre le 28 août 2018 pour une nouvelle démission qui fera grand bruit: celle de Nicolas Hulot, prédécesseur de François de Rugy, en direct sur la matinale de France Inter et alors même que les membres du gouvernement l'ignoraient.

Quelques jours plus tard, le 4 septembre, c'est la ministre des Sports Laura Flessel qui a annoncé sa démission pour des "raisons personnelles".

Moins d'un mois plus tard le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a présenté à son tour sa démission au chef du gouvernement. Le septuagénaire désireux de se consacrer à nouveau à la ville de Lyon s'est au départ vu refuser sa démission, avant qu'Emmanuel Macron ne l'accepte finalement.

La dernière démission en date est celle de Nathalie Loiseau à la fin du mois de mars dernier, suite aux élections européennes pour lesquelles elle était tête de liste pour LREM. Elle siège désormais au Parlement européen.

François de Rugy est donc le neuvième ministre à démissionner du gouvernement depuis le début du quinquennat mais aussi le cinquième à partir après avoir été soupçonné dans une ou plusieurs affaires.

Pour rappel, 20 ministres ont présenté leur démission durant les mandats de Jacques Chirac et 12 ministres de Nicolas Sarkozy et François Hollande ont fait de même lors de leurs quinquennats respectifs. Si le quinquennat actuel suit ce rythme, les démissions seront plus importantes en nombre que celles des douze ans de mandat de Jacques Chirac.

A lire aussi:

De Rugy aurait financé EELV avec ses indemnités de frais de mandat (IRFM)

Démission de François de Rugy: qui pour le remplacer?

Pris dans la tourmente, Rugy démissionne et dénonce un "lynchage"

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


François de Rugy, ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé sa démission du gouvernement ce mardi.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-