Des députés en prison pour découvrir "la réalité" carcérale

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 06 novembre 2017 - 18:10
Mis à jour le 07 novembre 2017 - 13:46
Image
Des gardiens de prison à la maison d'arrêt de Fresnes, près de Paris, le 20 septembre 2016
Crédits
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
Le gouvernement et les députés s'apprêtent à aborder les "chantiers de la justice" et notamment la question carcérale.
© PATRICK KOVARIK / AFP/Archives
Plusieurs députés majoritairement membres de la Commission des lois ont entrepris ce lundi de visiter 25 prisons de France de manière inopinée. Une expérience de terrain destinée à éclairer leur jugement à l'aube d'importants chantiers concernant la politique carcérale.

"Appréhender la réalité sur le terrain". C'est le mot d'ordre donné par la présidente de la Commission des lois de l'Assemblée nationale, Yaël Braun Pivet (LREM), à une quarantaine de députés qui ont participé ce lundi 6 à des visites "surprises" de plusieurs prisons de France.

Ce sont ainsi 25 centres pénitentiaires et maisons d'arrêt répartis à travers la métropole et à La Réunion qui ont fait l'objet de leur attention. Les députés ont en effet le droit de s'inviter dans une prison de France de manière inopinée.

L'objectif était que chacun d'entre eux se fasse une opinion "personnelle et concrète" des conditions de détention et de vie des prisonniers. Des expériences dont ils débattront mercredi 8. Puis "mardi 14 novembre (...) ils confronteront le bilan de leurs contrôles aux constats établis par la Contrôleure générale des lieux de privation de liberté. Ils pourront notamment aborder de façon éclairée les +chantiers de la justice+ initiés par la ministre de la Justice, notamment en ce qui concerne le sens et l’efficacité de la peine", précise l'Assemblée nationale.

Ces visites et les débats qui suivront doivent permettre de s'attaquer au chantier colossale que représente la politique carcérale, chantier que la garde des Sceaux Nicole Belloubet a fait sien. La tâche s'annonce ardue, la France étant régulièrement pointée du doigt que ce soit pour la vétusté de ses installations, la surpopulation carcérale ou le manque de moyens dénoncé par les surveillants.

Au 1er octobre, le nombre de détenus écroués (hors-placement extérieur ou bracelet électronique) s'élevait en France à 68.574, alors que le nombre de places "opérationnelles" était de 59.084 auxquelles s'ajoutent 1.363 matelas au sol.

En août dernier, Nicole Belloubet a assuré que "la promesse de campagne du président Macron" de créer "15.000 places de prison d’ici 2025 (...) sera tenue". Maladresse ou infléchissement de cette politique, c'est sur le quinquennat qu'Emmanuel Macron avait annoncé vouloir créer ces places de prison supplémentaires durant la campagne.

À LIRE AUSSI

Image
Les couloirs de la prison de Fresnes le 20 septembre 2016
Prison: Macron veut créer une Agence de travaux d'intérêt général
Emmanuel Macron a annoncé mardi avoir pour "projet de créer une Agence" chargée de développer et "d'encadrer les travaux d'intérêt général" afin de lutter contre la su...
31 octobre 2017 - 14:41
Politique
Image
Emmanuel Macron à la basilique Notre Dame d'Afrique d'Alger le 14 février 2017
Présidentielle: Macron propose la création de 15.000 places de prison
Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle, propose de construire 15.000 places de prison durant le prochain quinquennat, en prônant une "politique de tolér...
17 février 2017 - 00:34
Image
France-Soir
Prisons: Belloubet juge "pertinents" les quartiers d'évaluation de la radicalisation
La nouvelle garde des Sceaux Nicole Belloubet a jugé lundi "pertinent" le rôle en prison des "quartiers d'évaluation de la radicalisation" (QER), destinés à mesurer la...
10 juillet 2017 - 18:23
Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don