Discours d’Emmanuel Macron sur l’islamisme radical et les séparatismes qui veulent conquérir la République

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Discours d’Emmanuel Macron sur l’islamisme radical et les séparatismes qui veulent conquérir la République

Publié le 02/10/2020 à 13:33 - Mise à jour à 13:35
© Ludovic MARIN / POOL/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Un discours du président de la République sur le futur projet de loi contre le séparatisme, qui devrait arriver en décembre. Emmanuel Macron l’a présenté comme un projet « pour » plutôt que « contre ». 
 
C’est bien la lutte contre l’islam radical qui était au cœur de ce discours tenu finalement aux Mureaux, vendredi matin. Et un séparatisme défini comme : 
 
« Une organisation méthodique pour contrevenir aux lois de la République et créer un ordre parallèle »
 
Certaines des mesures présentées par Emmanuel Macron étaient déjà connues, comme l’interdiction du certificat de virginité ou l’obligation de signature d’une charte de la laïcité pour toute association demandant une subvention publique. 
 
D’autres vont plus loin que ce qui était attendu. L’obligation de neutralité religieuse des agents des services publics sera ainsi étendue aux salariés des entreprises délégataires. 
 
La fin de l’école à domicile
 
Mais d’autres encore ont pu surprendre. 
 
« Dès la rentrée 2021, l’instruction à l’école sera rendue obligatoire pour tous dès 3 ans »
Seuls des impératifs de santé pourront justifier l’instruction à domicile.
 
Le président entend par cette décision mettre fin aux écoles clandestines et à la déscolarisation d’enfants pour des raisons religieuses. 
 
Un « islam des lumières »
 
Cette mesure sur l'école illustre la volonté de couper court aux liens obscurs que tisse l’islamisme radical avec une partie de la population musulmane de France. Pour Emmanuel Macron, il s’agit d’abord de « libérer l’islam français des influences étrangères ». 
 
L’objectif passe par un contrôle renforcé sur le financement des structures associatives, par une incitation des mosquées à sortir du régime associatif pour le régime loi 1905 et par une organisation franco-française de l’islam consulaire. 
 
« Il n’y aura plus d’imams et de psalmodieurs venus de l’étranger d’ici quatre ans »
Charge au Conseil français du culte musulman d’organiser la formation et la certification d’imams français. 
 
Mais pour tendre vers cet « islam des lumières » qu’il appelle de ses vœux, le président veut aller plus loin avec la « formation d’une génération d’intellectuels » et la transformation de la France en « pays d’excellence de l’étude des civilisations musulmanes ». 
 
Cela devrait se concrétiser, notamment, par des fonds supplémentaires alloués à la Fondation pour l’islam de France et par la création d’un Institut scientifique d’islamologie. 
 
Reconquête républicaine
 
La dernière partie du discours d’Emmanuel Macron a porté sur ce que d’aucuns ont appelé les territoires perdus de la République et sur sa volonté de reconquête. 
 
« Partout où la République ne donne plus d’avenir, n’attendez pas que ses enfants l’aiment »
 
Sur le terrain, le président estime qu’il faut aller plus loin sur ce qui a déjà été déployé : dédoublement des classes dans les zones prioritaires, quartiers d’été, renouvellement urbain, justice de proximité, maisons des services publics…
 
Il annonce également de prochaines décisions sur l’égalité des chances, sur la lutte contre les discriminations et contre le racisme et l’antisémitisme.
 
Les quartiers, enfin, devraient pouvoir bénéficier d’une partie du plan de relance, Emmanuel Macron parlant de « changements profonds dans le plan France Relance ». On ignore encore lesquels.
 
Et maintenant ?
 
Quelles mesures effectives sortiront de ce discours ? La rédaction du projet de loi est confiée au duo Gérald Darmanin-Marlène Schiappa. Sa trame devrait être présentée aux responsables des cultes d’ici la mi-octobre.
 
Le projet de loi sera ensuite présenté dans le détail le 9 décembre avant son examen à l'Assemblée nationale et au Sénat. 
 

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Macron a présenté sa "stratégie de mobilisation de la nation pour le réveil républicain"

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-