Djihadisme: une campagne choc pour éviter les départs en Syrie (VIDEO)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Djihadisme: une campagne choc pour éviter les départs en Syrie (VIDEO)

Publié le 07/10/2015 à 09:56 - Mise à jour à 10:11
©Capture d'écran Dailymotion
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le gouvernement a lancé, ce mercredi, une série de quatre spots, diffusés à la télé et au cinéma, dans lesquels quatre familles dont l'un des membres est parti faire le djihad, témoignent de leur histoire.

Alors que les départs de jeunes Français en Syrie inquiètent toujours, le gouvernement a décidé de prendre les choses en main. A partir de ce mercredi et pendant un mois, quatre spots télévisés dans lesquels plusieurs familles témoignent de leur douleur et de leur incompréhension face au départ d'un de leurs proches pour le djihad sont diffusés sur plus d'une vingtaine de médias dont TF1, France Télévisions, Facebook ou encore Dailymotion.

Ces brefs témoignages, recueillis par la productrice Fabienne Servan-Schreiber et mis en ligne sur le site internet de prévention, www.stop-djihadisme.gouv.fr, mettent en scène quatre personnes (Véronique, Baptiste, Johnathan et Saliha) ayant souffert de la radicalisation d'un de leurs proches. Pour lutter contre cette vague de départs, chacun des récits renvoie vers un numéro vert de signalement d'aspirants au djihad, créé le 29 avril 2014 par le ministère de l'Intérieur pour les familles et proches de jeunes déjà partis en Syrie ou en Irak ou susceptibles de le faire. Depuis sa création, cette plateforme a déjà recueilli 3.000 appels, dont 23% concernent des mineurs parmi lesques se trouve une majorité de jeunes filles.

"Nous sommes engagés dans un combat extrêmement difficile" contre le terrorisme, a souligné le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, précisant que le gouvernement entend par le biais de ces spots télévisés "produire un contre-discours". Pour le gouvernement, ces spots, qui sensibilisent l'opinion sur le départ de jeune Français partis faire le djihad en Syrie, sont une "nouvelle initiative sur le terrain de la prévention". Quant à Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat à la famille, elle souhaiterait créer dans la foulée de cette campagne "un réseau d'entraide psychologique parental" afin "de combattre l'embrigadement". 

Invité de RTL ce mercredi matin, le Premier ministre, Manuel Valls, a lui aussi montré sa détermination à lutter contre ce fléau. "Nous sommes autour de 1.300 individus concernés par ces filières djihadistes. Plus de 500 Français ou résidents en France se trouvent aujourd'hui en Syrie ou en Irak, c'est considérable", a-t-il déclaré avant d'ajouter qu'il faut "que l'on soit impitoyable à l'égard de ceux qui basculent dans la radicalisation, dans le djihadisme, dans l'islamisme radical". "Il faut lutter contre ces fractures qui touchent la société", a-t-il encore ajouté.  

 (Voir ci-dessous l'un des spots télévisés pour lutter contre les départs en Syrie):


 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Des proches de jeunes partis en Syrie ont témoigné au travers de spots TV.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-