Ecole: Najat Vallaud-Belkacem entend "renforcer les valeurs de la République"

Auteur(s)
MM
Publié le 22 janvier 2015 - 16:43
Mis à jour le 23 janvier 2015 - 09:14
Image
Najat Vallaud-Belkacem  lors de son discours sur la laïcité et la citoyenneté à l'école le 22 janvier 2015.
Crédits
©Philippe Wojazer/Reuters
Najat Vallaud-Belkacem a présenté ses mesures pour l'école.
©Philippe Wojazer/Reuters
La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a présenté ce jeudi 22 janvier une série de mesures pour marquer l'"engagement à former les futurs citoyens aux valeurs de la République".

Najat Vallaud-Belkacem a détaillé ce jeudi les différentes mesures qui vont composer le grand plan pour l'éducation. Certaines d'entre elles ont déjà été annoncées de façon succincte mercredi 21 janvier par François Hollande. Ces 11 mesures forment le symbole de "la grande mobilisation de l'École pour les valeurs de la République" a expliqué la ministre de l'Education nationale. Elles coûteront plus de 250 millions d'euros répartis sur trois ans au nom de la "mobilisation" de l'école pour la République après les attentats à Paris. 

En premier lieu, la ministre entend remettre la laïcité au centre de l'école. Dans ce but, outre l'instauration d'une journée de la laïcité (le 9 décembre) et une semaine de lutte contre le racisme et l'antisémitisme, Najat Vallaud-Belkacem a annoncé la formation de mille enseignants spécialisés qui deviendront des "ambassadeurs de la laïcité" et transmettront leur savoir là où cela sera nécessaire.

Il est également demandé au Conseil supérieur des programmes de renforcer les contenus de l'enseignement laïc du fait religieux et de l'éducation aux médias et à l'information dans les programmes de l'école élémentaire et du collège. 

Désormais, lors de l'inscription des élèves et pendant la rentrée des classes, le règlement intérieur, qui précise ces règles de civilité et de politesse, mais aussi la "Charte de la laïcité" seront présentés et expliqués aux élèves et à leurs parents, qui signeront ces documents pour manifester leur engagement à les respecter. Les rites républicains et les symboles de la République (hymne national, drapeau, devise) seront appris et valorisés.

"La question de l'autorité à l'école se pose", a aussi martelé la ministre, jugeant que la formation est inutile si les enseignants "continuent à être trop souvent perturbés dans leur enseignement". Elle a donc promis qu'elle ne tolérerait "aucune faiblesse contre les comportements qui portent atteinte aux enseignants", appelant à l'extension, parmi les sanctions, "des travaux d'intérêt généraux".

Pour lutter contre l'analphabétisme,  une évaluation du niveau des élèves en français "à des fins de diagnostic" sera mise en place au début de CE2 pour permettre aux équipes pédagogiques d’identifier les difficultés et de mettre en place "une réponse adaptée aux besoins de chaque enfant". L’objectif affiché avec cette mesure est de lutter contre le décrochage scolaire. "Il s’agit de faire accéder à la qualification –et donc à l’insertion professionnelle– les 620.000 jeunes sortis du système scolaire, aujourd’hui ni en emploi ni en formation, et les 140.000 jeunes qui chaque année quittent l’École sans qualification. Des moyens en crédits budgétaires et en ressources humaines seront déployés à cette fin" a expliqué Najat Vallaud-Belkacem.

Afin de ne pas laisser les enseignants seuls, François Hollande a annoncé mercredi la création de réserves citoyennes dans chaque académie prête à intervenir bénévolement en cas de besoin. Pourront en faire partie des membres d’associations, des journalistes, des avocats, des acteurs culturels…

 

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don