Eric Ciotti demande des tests osseux pour vérifier l'âge des migrants

Eric Ciotti demande des tests osseux pour vérifier l'âge des migrants

Publié le :

Mardi 07 Juillet 2015 - 19:41

Mise à jour :

Mardi 07 Juillet 2015 - 19:49
©Bebert Bruno/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Eric Ciotti souhaite un test osseux systématique afin de déterminer l'âge réel des jeunes migrants à la frontière franco-italienne. En effet s'ils sont majeurs, ils peuvent être reconduits à la frontière.

C'est lors d'une rencontre avec les hommes de la police aux Frontières (PAF) à Menton que le député des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, a demandé que les migrants se présentant comme mineurs, interpellés à la frontière franco-italienne, soientt soumis à "un test osseux" afin de déterminer leur âge.

Le député, affilié "Les Républicains", a lancé devant la presse "un cri d'alerte sur la saturation" des structures d'accueil d'urgence pour mineurs dans son département. Eric Ciotti a donc réclamé que des tests osseux soient systématiquement pratiqués sur les jeunes migrants, afin de déterminer leur âge réel. Car certains migrants, conseillés par les passeurs, se disent mineurs pour éviter une reconduite à la frontière. En effet, les accords Schengen stipule que les migrants mineurs isolés ne peuvent être refoulés. Ce qui pourrait amener les trafiquants d'êtres humains à séparer de force les familles lorsqu'elles passent la frontière.

"L'État italien refuse désormais de réadmettre les mineurs isolés étrangers au motif que cette réadmission n'est pas prévue dans le cadre des accords de Schengen" a expliqué le député.

Depuis début du mois de juin, 170 migrants mineurs isolés ont ainsi été recueillis par des infrastructures du Foyer départemental de l’enfance chargé de l’accueil d’urgence, soit autant que pour l’ensemble de l’année 2014. "Le Foyer de l’enfance est désormais totalement saturé et des migrants mineurs isolés sont accueillis dans des structures hôtelières", a précisé l’élu.

Selon la préfecture des Alpes-Maritimes, l'idée de tests osseux est une possibilité actuellement "à l'étude", en concertation avec le Conseil général des Alpes-Maritimes. 

 

Eric Ciotti souhaite que les migrants mineurs arrivant en France par l'Italie soient soumis à un test osseux.


Commentaires

-