Essais nucléaires: l'église protestante de Polynésie porte plainte contre la France

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Essais nucléaires: l'église protestante de Polynésie porte plainte contre la France

Publié le 08/08/2016 à 13:21 - Mise à jour à 13:28
©Gregory Boissy/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

La France a mené 193 essais nucléaires en Polynésie entre 1966 et 1996. L'Eglise protestante a décidé d'assigner la France devant le tribunal international de La Haye pour les conséquences sur la population de cette politique.

L’Eglise protestante Maohi, qui regroupe les protestants de Polynésie française, va attaquer la France pour crimes contre l’humanité, en raison des conséquences des essais nucléaires dans l'archipel, a-t-elle annoncé à Tahiti en conclusion de son 132ème synode.

"Pour toutes les conséquences des essais nucléaires, et pour son mépris face à toutes les maladies endurées par les Polynésiens, l’Eglise protestante Maohi a décidé de porter plainte contre l’Etat français au tribunal de La Haye", a annoncé dimanche devant les fidèles Céline Hoiore, la secrétaire générale de cette église. Cette plainte doit aussi être présentée à l’ONU.

Les Polynésiens sont presque tous chrétiens, répartis dans de nombreuses églises, mais protestants et catholiques sont majoritaires. La puissante église protestante prend régulièrement des positions à connotation politique et s’est déjà opposée aux essais nucléaires. Avec cette plainte, elle durcit le ton.

Le principal opposant politique aux essais nucléaires, Oscar Temaru, a salué une décision "historique". "C’est un crime contre l’humanité parce que les essais nucléaires français nous ont été imposés, il y a eu des morts, et il y aura encore les générations futures qui vont souffrir de ces essais nucléaires" a déclaré le leader indépendantiste à la presse locale.

Le président de l’Eglise protestante Maohi a exprimé un point de vue similaire, le soir même sur la chaîne locale TNTV : "Ce n’est pas une histoire passée, c’est une histoire qui va durer des milliers d’années".

"Nous allons aller exposer notre division face aux Nations-Unies, je pense qu’il faut d’abord nous mettre tous d’accord, et nous serons alors plus forts", a au contraire estimé l’ancien président autonomiste Gaston Flosse, qui a défendu les essais lorsqu’il était au pouvoir.

Les Polynésiens demandent l’indemnisation des patients touchés par des maladies radio-induites, la pérennisation de la dette nucléaire (un versement de l’Etat qui a baissé à plusieurs reprises depuis la fin des essais), ou encore la création d’un mémorial. Le Président François Hollande s’était engagé à accéder à ces requêtes lors de sa venue à Papeete en février.

Alain Juppé, venu fin juillet en Polynésie, a également pris des engagements en ce sens, dans l’hypothèse où il accéderait au pouvoir.

L’association 193 (en référence aux 193 essais nucléaires réalisés en Polynésie française entre 1966 et 1996) assure avoir recueilli plus de 45.000 signatures, dans une collectivité qui compte environ 190.000 électeurs, pour demander l’organisation d’un référendum local sur la question nucléaire.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


La France a mené des essais nucléaires au large des côtes polynésiennes de 1966 à 1996.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-