Gilets jaunes: des gardes à vue et fichages abusifs ordonnés par le parquet?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Gilets jaunes: des gardes à vue et fichages abusifs ordonnés par le parquet?

Publié le 30/01/2019 à 12:12 - Mise à jour à 12:16
© MEHDI FEDOUACH / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Selon Le Canard Enchaîné, le parquet de Paris aurait fait passer des consignes dans les rangs des forces de l'ordre pour "traiter" les Gilets jaunes interpellés et placés en garde à vue le jour d'une manifestation. Le journal soulève dans son numéro de ce mercredi 30 janvier des soupçons de fichage abusif.

Les membres des forces de l'ordre ont-ils reçu des consignes particulières et officielles pour traiter différemment les Gilets jaunes par rapport à n'importe quel autre individu lors d'une interpellation? Selon Le Canard Enchaîné, c'est bien le cas.

Dans son numéro du jour, l'hebdomadaire assure avoir consulté un courriel envoyé directement par le parquet de Paris et dans lequel seraient stipulées les consignes particulières à appliquer en matière d'interpellation de manifestants, les jours de mobilisation des Gilets jaunes.

"Si les policiers pincent quelqu'un par erreur, il faut, précise froidement le courriel, «de préférence maintenir» l'inscription au fichier TAJ (pour traitement des antécédents judiciaires), même «lorsque les faits ne sont pas constitués»", est-il écrit dans le palmipède.

Lire aussi: Gilets jaunes - mobilisation en recul, à nouveau des incidents

En ce qui concerne le fichage des individus interpellés, qu'ils fassent vraiment partie de la manifestation ou passent par là par hasard et soient arrêtés par erreur, il peut être maintenu "même si les faits sont ténus" et même s'il y a "une irrégularité de la procédure".

Autre élément troublant: un Gilet jaune gardé à vue ne serait relâché que "le samedi soir ou le dimanche matin" pour éviter qu'il ne vienne grossir "à nouveau les rangs des fauteurs de trouble".

Contacté par Le Canard Enchaîné, le parquet de Paris a réagi à ces accusations par l'intermédiaire de son porte-parole et s'est défendu de faire prolonger les gardes à vue sans raison.

Et aussi:

France: nouvelle mobilisation des "gilets jaunes", émaillée d'incidents

Et si on parlait des +gilets jaunes+ au Conseil de sécurité?

Le préfet du Finistère interdit la chaîne humaine de Gilets jaunes

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


"Le Canard Enchaîné" a souligné des soupçons de fichage abusif des Gilets jaunes interpellés un jour de manifestation.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-