Hommage national: pourquoi la mère de l'un des militaires a retiré la main de Macron? (vidéo)

Hommage national: pourquoi la mère de l'un des militaires a retiré la main de Macron? (vidéo)

Publié le :

Mercredi 15 Mai 2019 - 11:18

Mise à jour :

Mercredi 15 Mai 2019 - 11:25
© PHILIPPE WOJAZER / POOL/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Mardi 14, lors de l'hommage national pour les deux militaires tués au Burkina Faso, la mère de l'une des victimes a retiré la main que le président de la République posait sur son épaule. Un geste qui a été interprété dans un premier temps comme un possible camouflet.

L’image avait de quoi surprendre, elle a provoqué de nombreuses spéculations. Lors de l’hommage aux Invalides pour les deux soldats tués lors de l’opération de libération des otages au Burkina Faso, la mère de l’un des militaires a retiré la main que le président de la République venait de poser sur son épaule.

Emmanuel Macron parlait en effet avec les familles et les proches des deux victimes. Arrivé devant la mère d’Alain Bartoncello, le président serre la main de la femme et commence à discuter avec elle. Il pose ensuite son autre main sur l’épaule de l’intéressée qui la retire presque immédiatement. La conversation continue quelques instants, visiblement cordiale.

Pourquoi un tel geste? Y avait-il une volonté de la mère de ne pas être "récupérée" politiquement comme l’ont annoncé certains commentateurs politiques ? Ou un geste de colère contre Emmanuel Macron qui, en tant que chef des armées, a donné le feu vert à l’opération qui a provoqué la mort de son fils?

Lire aussi: Dernier hommage aux deux militaires français tombés "en héros" au Burkina

Libération apporte une autre réponse dans sa brique Checknews. La femme souffrait d’une fracture de l’épaule droite, et son geste était seulement une réaction face à un désagrément physique. "Il n’y a aucune intention de repousser le président de la République. C’est un simple geste lié à la douleur", a d’ailleurs expliqué le mari au journal.

L’hommage national a été retransmis en direct sur plusieurs chaînes de télévision et avait mobilisé le président de la République, le Premier ministre et l’ensemble du gouvernement.

Voir aussi:

Hommage de l'Assemblée et du Sénat aux militaires tués au Burkina Faso

La France prépare l'hommage aux soldats tués en libérant les otages

Emmanuel Macron a vu sa main retirée de l'épaule de la mère de l'une des victimes.


Commentaires

-