Le député LREM Damien Adam estime que "certaines personnes partent en vacances aux Bahamas grâce à l'assurance chômage"

Le député LREM Damien Adam estime que "certaines personnes partent en vacances aux Bahamas grâce à l'assurance chômage"

Publié le 09/11/2017 à 13:43 - Mise à jour à 14:19
©Charly Triballeau/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Après Laurent Wauquiez et Christophe Castaner, c'est à Damien Adam de s'en prendre aux personnes qui profiteraient de l'assurance chômage pour prendre du bon temps. Le député LREM de la Seine-Maritime a estimé que "certaines personnes partent en vacances aux Bahamas grâce à l'assurance chômage".

A la mi-octobre, Christophe Castaner provoquait un tollé en affirmant "la liberté, ce n'est pas de bénéficier des allocations chômage pour partir deux ans en vacances" au sujet de l'universalité de l'allocation chômage voulue par le gouvernement.

Une prise de position polémique visiblement partagée par un élu de la majorité. En effet, dans un entretien accordé au journal Paris Normandie, le 4 novembre dernier, repéré par Le Lab d'Europe 1, le député LREM Damien Adam a tenu à donner son avis sur les propos du porte-parole du gouvernement.

"Ce n'est pas une question de sévérité mais plutôt de définir des règles claires et comprises par tout le monde", explique l'élu de la Seine-Maritime, avant de poursuivre: "Car quand vous êtes salarié et que vous voyez certaines personnes qui partent en vacances aux Bahamas grâce à l'assurance chômage, il est légitime de se dire que ce système marche sur la tête!".

Et de conclure: "Nous souhaitons que les demandeurs d'emploi se disent que la nation leur fait confiance à condition de respecter les règles".

Un jugement épinglé par le secrétaire de section PS local, Arnaud Mouillard, qui s'en émeut avec ironie sur son blog: "le problème ce sont les chômeurs qui partent en vacances aux Bahamas grâce à leurs allocations (pour lesquelles ils ont cotisé) et pas les très riches qui fraudent ou qui place leur argent aux Bahamas par exemple".

Si l'on en croit les chiffres avancés par Les Echos sur le contrôle des chomeurs, "86% des personnes contrôlées" ont en effet prouvé qu’elles s’activaient bien pour trouver un nouvel emploi et "sur les 14 % radiées in fine, une proportion tout de même non négligeable, seules 40% étaient indemnisées par l'Unédic, les autres relevant soit du régime de solidarité (23 %) ou ne touchant plus rien (36 %)".

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Damien Adam estime que "certaines personnes partent en vacances aux Bahamas grâce à l'assurance chômage".

Annonces immobilières

Fil d'actualités Opinions




Commentaires

-