Les Gilets jaunes se préparent pour l'Acte 10

Les Gilets jaunes se préparent pour l'Acte 10

Publié le :

Jeudi 17 Janvier 2019 - 13:46

Mise à jour :

Jeudi 17 Janvier 2019 - 14:16
© Damien MEYER / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors que les signalements de violences policières se multiplient, les Gilets jaunes se mobilisent pour l'Acte 10 qui doit avoir lieu samedi. Plusieurs rassemblements devraient avoir lieu à Paris.

Il est désormais acté que la mobilisation des Gilets jaunes, qui avait faibli en fin d'année 2018, a fortement rebondi au mois de janvier. Ainsi, de nombreux évènements ont été créés sur les réseaux sociaux pour appeler à la mobilisation samedi 19. Une grande majorité d'entre eux appelle à se rendre à Paris mais suivant la méthode utilisée lors des précédentes mobilisations, le lieu de rassemblement ainsi que l'heure ne seront divulgués par les leaders du mouvement qu'à la dernière minute.

A noter que l'un des évènements rassemblant le plus de "participants" et "d'intéressés" (3.800 et 27.000 personnes), intitulé "Acte 10 Les Gilets Jaunes Triompheront" annonce d'ores et déjà un rassemblement Place de la Bastille à 9h du matin. La description de l'évènement rappelle quelques revendications du mouvement tel le Référendum d'initiative citoyenne, l'augmentation du SMIC ou encore le retour de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Lire aussi - Gaz lacrymogène face aux "gilets jaunes" à Grand Bourgtheroulde

Cette nouvelle journée de mobilisation va avoir lieu dans un contexte tendu liée aux violences policières qui ont émaillé les manifestations depuis le début du mouvement. Selon Libération, il y aurait au dernier décompte (lundi 14) "94 blessés graves parmi les gilets jaunes et les journalistes, dont 69 par des tirs de lanceur de balles de défense. Au moins quatorze victimes ont perdu un oeil".

L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a reçu près de 200 signalements sur sa plateforme qui permet aux particuliers d'alerter la police des polices de violences policières. A Bordeaux notamment, elle enquête sur le tir probable d'un lanceur de balles de défense qui a frappé un pompier, Olivier B., qui se trouve toujours en réanimation ce jeudi 17.

A ce titre les Street-Médic, ces secouristes bénévoles qui interviennent au cœur des manifestations pour prendre en charge les blessés, ont renouvelé leur appel aux dons via une cagnotte en ligne. Cette dernière permet à Street-médic Formation "d'acheter du matériel, "de constituer des trousses de soins en formations", de "faire circuler du matériel pour ceux qui ne pourraient pas en acheter" et enfin de "payer les déplacements pour les formations".

Contacté par France-Soir, le groupe de bénévoles explique que "comme nous sommes conscients que beaucoup de gens ne peuvent se rendre en manifestation, mais peuvent nous aider financièrement ou en matériel, nous avons mis en place les cagnottes".

De son côté, le gouvernement soutient lui sans fard ses forces de l'ordre. "Je n'ai jamais vu un policier ou un gendarme attaquer un manifestant", a affirmé cette semaine le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. 

Voir:

"Gilets jaunes" gravement blessés: la colère monte et met la police sous pression

Gouvernement et gilets jaunes: quand Le Drian demande "d'arrêter les bêtises"

Gilets jaunes: le Préfet de police rappelle les conditions d'utilisation du Flashball

Les Gilets jaunes se préparent pour l'Acte 10 de leur mobilisation.


Commentaires

-