Les Républicains appellent à de "nouvelles élections", à défaut "un référendum"

Les Républicains appellent à de "nouvelles élections", à défaut "un référendum"

Publié le :

Mercredi 10 Avril 2019 - 12:42

Mise à jour :

Mercredi 10 Avril 2019 - 12:57
© LUDOVIC MARIN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les deux présidents des groupes parlementaires LR, Christian Jacob et Bruno Retailleau, ont appelé le gouvernement à tenir un nouveau scrutin. Le premier demande une "nouvelle élection" et le second "un référendum"

Visiblement, Les Républicains se sont passé le mot. Le chef de file des députés LR, Christian Jacob, a appelé à de "nouvelles élections" estime que le contrat qui lie Emmanuel Macron aux Français est "déchiré", notamment en raison de la crise des Gilets jaunes. C'est, à peu de chose près, le même constat qu'a fait le même jour, Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains au Sénat.

"En vérité, le contrat qui le lie aux Français, celui de son élection, est déchiré. Ce n’est plus réellement d’un débat dont le pays aurait besoin, mais d’une nouvelle élection", a expliqué au Parisien Chrisitan Jacob. Le député n'a toutefois pas précisé si ce nouveau scrutin doit être présidentiel ou législatif. Et d'ajouter: "Pourquoi une élection? Simplement parce qu’en démocratie, l’élection est le seul juge de paix pour s’assurer de la légitimité d’un gouvernement".

La charge contre Emmanuel Macron a d'ailleurs été mené au grand galop par Jacob au cours de cet entretien dans lequel il estime que "celui qui aspirait à transformer le pays, a réussi l’impensable: mettre le pays dans un état pré-insurrectionnel". Il estime par ailleurs que le président de la République a "perdu la confiance, et plus grave encore, le respect des Français".

Lire aussi – Popularité: Macron et la macronie en baisse (sondage)

De son côté, Bruno Retailleau s'est fait un peu plus précis en demandant "un référendum". "On ne peut pas sortir d'une crise politique sans refonder la légitimité politique, notamment du président de la République, qui a focalisé beaucoup de haine, sans doute injustement parfois", a-t-il souligné, disant penser "que le référendum est la bonne solution".

"La secousse était tellement violente que seul un retour aux urnes permettra au président de la République de retrouver une force et une légitimité pour faire les vraies réformes dans le pays", a insisté Bruno Retailleau

Voir:

Macron doit "refonder sa légitimité" via un référendum, estime Retailleau (LR)

Après le grand débat, Macron doit trancher

Marine Le Pen accuse Macron de vouloir "sauter" les européennes avec le grand débat

Les deux présidents des groupes parlementaires LR, Christian Jacob et Bruno Retailleau, ont appelé le gouvernement à tenir un nouveau scrutin.


Commentaires

-