Popularité: Macron et la macronie en baisse (sondage)

Auteur(s)
La rédaction de France-Soir
Publié le 10 avril 2019 - 13:03
Image
Le président Emmanuel Macron s'exprime lors d'une conférence des maires de Bretagne à Saint-Brieuc, le 3 avril 2019
Crédits
© Damien MEYER / POOL/AFP
Emmanuel Macron et plusieurs ministres issus de la macronie connaissent une baisse de popularité.
© Damien MEYER / POOL/AFP

Selon les chiffres du baromètre Ifop-Fiducial diffusés ce mercredi 10, Emmanuel Macron enregistre une nette baisse de popularité. Au sein du gouvernement, ce sont surtout les soutiens de la première heure qui l'accompagnent dans sa chute.

Depuis le début de l'année, la popularité d'Emmanuel Macron a connu des hauts et des bas. Selon le baromètre Ifop-Fiducial pour Paris Match et Sud Radio dévoilé ce mercredi, celle-ci connaît une nette chute à l'heure des conclusions du grand débat national. Plusieurs ministres subissent également un désamour.

Si au mois de mars avec l'essoufflement de la crise des gilets jaunes le président de la République avait connu une dynamique positive, à l'heure où les engagements vont devoir être traduits, sa popularité s'effrite à nouveau. Selon ce sondage, Emmanuel Macron recule de cinq points à 34% d'opinion favorable. "Il est lâché surtout à gauche (18%, -2) mais se maintient à droite (34%, +2) et fait le plein chez les marcheurs (96%, +4)", précise Paris Match.

Voir: Popularité - Emmanuel Macron a-t-il touché le fond?

Une baisse significative est également ressentie par trois figures de la macronie: François de Rugy (-5 points à 24%), Marlène Schiappa (-4 points à 30%) et Christophe Castaner (-3 points à 28%). Le sondage relève également que Jean-Michel Blanquer dégringole de neuf points pour terminer à 29% d'opinion favorable, alors que celui-ci restait jusque-là relativement épargné par les rafales d'impopularité essuyées par l'exécutif dans son ensemble depuis quelques mois. Il faut dire qu'il est désormais exposé via sa réforme de l'Education.

Des points positifs demeurent cependant pour le gouvernement, du côté des "prises de guerre" issues de la droite et non de la macronie. Edouard Philippe, pourtant en première ligne sur le grand débat gagne 3 points d'opinion favorable à 46%. Bruno Le Maire (43, +3) et Gérald Darmanin (31, +1) sont également gagnants dans cette étude.

Lire aussi:

Macron doit "refonder sa légitimité" via un référendum, estime Retailleau (LR)

Philippe conclut le grand débat avant les premières annonces de Macron

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don