Les Républicains: un retour de Nicolas Sarkozy est-il possible?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Les Républicains: un retour de Nicolas Sarkozy est-il possible?

Publié le 31/05/2019 à 16:59 - Mise à jour à 17:28
© Jean-Christophe MAGNENET / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Nicolas Sarkozy doit rencontrer Laurent Wauquiez le 5 juin pour le "conseiller" après la débacle aux européennes. Un rendez-vous qui suffit à alimenter la rumeur d'un retour.

Nicolas Sarkozy serait "furieux" de la déconfiture des Républicains, qui ont réalisé leur pire score lors des élections européennes du 26 mai. Une défaite attribuée par certains à la ligne politique poursuivie par un Laurent Wauquiez qui n'a jamais vraiment emporté l'adhésion de son parti. L'idée d'un (nouveau) retour de l'ancien président de la République ne semble donc plus si saugrenue. 

"Il n'y a plus de droite en France" aurait déclaré un Nicolas Sarkozy "consterné" après le scrutin, selon BFMTV. Et il aurait décider d'agir pour aider au redressement de sa famille politique, en commençant par rencontrer Laurent Wauquiez mercredi 5 afin de lui livrer son ressenti sur les européennes et le conseiller sur les municipales de 2020. 

Encore aujourd'hui, Nicolas Sarkozy reste une figure très populaire au sein de la droite et atteint même un score respectable de 33% d'opinions favorables sur l'ensemble de la population, devancé uniquement par un Alain Juppé qui s'est retiré de la vie politique nationale. Selon le baromètre Ipsos du Point, Laurent Wauquiez n'a pas atteint les 20% d'avis favorables depuis... avril 2017, avant même de prendre les commandes des Républicains. Les sondages au sein des sympathisants LR le place parfois derrières des personnalités d'extrême droite et de gauche.

Lire aussi: Crise ouverte chez LR: Wauquiez propose des "états généraux"

Aux yeux des Français de droite, le retour de Nicolas Sarkozy pourrait donc être largement accepté voire souhaité. Le timing apparaît trop serré pour un retour avant les municipales, mais il resterait du temps avant 2024. Ce n'est d'ailleurs pas le premier obstacle pour Nicolas Sarkozy.

Il faudra d'abord qu'il revienne sur son annonce d'après la primaire de 2016, à savoir "aborder une vie avec plus de passions privées et moins de passions publiques". Il s'était cependant déjà montré capable de sortir d'une retraite politique annoncée en jouant la carte de l'homme providentiel. 

En revanche, le calendrier judiciaire de Nicolas Sarkozy pourrait être gênant. Un procès dans l'affaire Bygmalion est devenu quasi-inéluctable pour l'ancien président de la République. Le Conseil constitutionnel a rejeté mi-mai la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) soulevée par sa défense en estimant qu'il pouvait être poursuivi pénalement.

Voir: Bygmalion: Nicolas Sarkozy perd l'une de ses dernières batailles contre la tenue de son procès

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


L'idée d'un retour de Nicolas Sarkozy fait son chemin au sein des Républicains.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-