L'Etat islamique menace les rassemblements Gilets Jaunes, crédible?

L'Etat islamique menace les rassemblements Gilets Jaunes, crédible?

Publié le :

Mardi 27 Novembre 2018 - 10:41

Mise à jour :

Mardi 27 Novembre 2018 - 11:26
© Bertrand GUAY / AFP/Archives
PARTAGER :

Maxime Macé

-A +A

Des visuels annonçant des attentats contre les rassemblements des gilets jaunes, siglés du logo officiel de l'Etat islamique, ont été diffusés sur les réseaux sociaux lundi. Plusieurs spécialistes de la propagande terroriste soulignent que ces images n'ont pas été diffusées par les canaux de communication habituels du groupe terroriste.

Des visuels inquiétants circulent sur les réseaux sociaux depuis lundi 26. Ces derniers font état de menaces d'attentats émanant de l'organisation Etat islamique contre la mobilisation des gilets jaunes attendue le 1er décembre prochain. Ces images interviennent alors que les autorités françaises ont annoncé avoir déjoué un attentat visant à frapper des gilets jaunes au premier jour de la mobilisation contre l'augmentation des taxes sur les carburants, le 17 novembre dernier.

Pour autant, et ce bien que la menace terroriste reste élevée en France, la diffusion de ces visuels menaçants n'émane pas des canaux officiels de communication de l'Etat islamique comme le soulignent sur les réseaux sociaux plusieurs spécialistes de la propagande terroriste. Les organes "officiels" de propagande du groupe djihadistes n'ont d'ailleurs pas, ce mardi 27 au matin, relayé ces images.

Notons également que sur lesdits visuels, la date annoncée pour les actions terroristes est le dimanche 2 décembre alors que la mobilisation est prévue pour la veille. A ceci, il faut rajouter une faute d'orthographe au mot "terror" ("terreur", en français) sur l'une des images.  

Lire aussi - Des terroristes présumés prévoyaient de commettre un attentat le 17 novembre

Il faut également souligner que la propagande officielle de l'EI a appelé à s'attaquer en priorité aux évènements festifs (concerts, matchs, célébrations...) et/ou institutionnels (des élections par exemple). L'attaque d'un mouvement contestataire en mesure de provoquer une instabilité politique dans un pays ne fait pas partie des recommandations listées par les publications officielles du groupe terroriste.

Sur son compte Twitter, le journaliste de France24 et spécialiste du terrorisme Wassim Nasr relève également qu'un "effort de subversion visant la France est en cours, le fameux précédent de TV5 monde n’est pas si loin".

Pour mémoire, les comptes Twitter et Facebook de TV5Monde avait fait l'objet d'un piratage informatique le 9 avril 2015, des messages de soutien au groupe Etat islamique avaient été postés. La diffusion de la chaîne de télévision avait été également interrompue. Dans un premier temps, l'action avait été attribuée à un groupe de hackers djihadiste qui se faisait connaître sous le nom de Cyber Califat bien que le groupe terroriste n'ait jamais revendiqué cette action. Cependant, l'enquête s'oriente désormais vers un groupe de hackers russes nommé APT28 (ou Pawn Storm), qui serait soutenu par le Kremlin.

Néanmoins, les visuels sont marqués du logo officiel de l'Etat islamique, ce qui n'était pas le cas pour d'autres menaces, réelles ou non, émanant de groupes djihadistes et de sympathisants plus ou moins proche de l'EI.

Il faut également noter que le groupe djihadiste a déjà lancé par ses canaux officiels des menaces d'attentats. Ce fut notamment le cas pour la Coupe du Monde de football qui s'est déroulée en Russie, la fête d'Halloween en 2017 ou les célébrations de Noël de la même année. Il a, par le passé, cherché à lancer les services de renseignements occidentaux sur des fausses pistes pour les intoxiquer et faire croire à une multitude de menaces afin de disperser leurs efforts.

Voir aussi:

Présidentielle - L'Etat islamique menace le second tour du scrutin et Emmanuel Macron

Attentat - Appel à l'abstention ou voter Marine Le Pen: les djihadistes et la présidentielle

Attentats terroristes: l'Etat islamique poursuit ses menaces

Des visuels siglés du logo de l'Etat islamique annoncent des attentats contre les rassemblements des gilets jaunes.


Commentaires

-