Loi Biodiversité: vers une interdiction à la vente des cotons-tiges plastiques dès janvier 2020

Loi Biodiversité: vers une interdiction à la vente des cotons-tiges plastiques dès janvier 2020

Publié le :

Vendredi 05 Août 2016 - 07:29

Mise à jour :

Vendredi 05 Août 2016 - 13:46
©François Guillaut/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le Parlement a décidé d'interdire la vente les cotons-tiges plastiques à partir du 1er janvier 2020 dans le cadre de la loi Biodiversité. Ces derniers sont en effet, extrêmement polluants.

Les cotons-tiges en plastique que nous connaissons vivent leurs derniers instants. En effet, ces derniers, du fait de leur composition sont extrêmement polluants. "Les cotons-tiges font en effet partie des déchets les plus présents dans les milieux aquatiques", explique au journal Le  Parisien Antidia Citores, porte-parole de l'association Surfrider Foundation Europe. Selon elle, plus de 16.000 ont été retrouvés dans les rivières ou sur les littoraux européens en 2015.

Par conséquent, le gouvernement a décidé de réagir. Dans le cadre de la loi Biodiversité adoptée le 20 juillet, le Parlement a décidé d'interdire leur mise sur le marché en France à compter de cette date, pour laisser place à un objet similaire fabriqué en papier biodégradable et compostable.

"Beaucoup de gens jettent les cotons-tiges dans la cuvette des toilettes plutôt que dans la poubelle de la salle de bains", poursuit Antidia Citores. Avec à la clé, de sérieuses conséquences sur la faune et la flore: "non seulement ils relâchent des substances chimiques qui continuent de se diffuser dans l’environnement tout au long de leur durée de vie et viennent s’agglomérer au continent plastique. Mais, en plus, ils risquent de perforer les organes des oiseaux et des poissons qui les ingèrent".

Les industriels planchent déjà sur de nouveaux modèles compatibles avec la loi.

D’autres produits sont également dans le viseur des parlementaires. A l’image des microbilles de plastique, ajoutées à certains dentifrices, gels douche, masques ou gommages. Accusées de faire des ravages sur l’estomac des poissons, elles seront, elles aussi, interdites, mais dès le 1er janvier 2018.

 

Le Parlement a décidé d'interdire la vente les cotons-tiges plastiques à partir du 1er janvier 2020 dans le cadre de la loi Biodiversité.


Commentaires

-