Louis Aliot mis en examen dans l'affaire des assistants parlementaires du Front national

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Louis Aliot mis en examen dans l'affaire des assistants parlementaires du Front national

Publié le 22/12/2017 à 18:41 - Mise à jour à 18:47
© RAYMOND ROIG / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Louis Aliot, a été mis en examen ce vendredi dans le cadre de l’enquête sur les assistants parlementaires d’eurodéputés Front national. Le vice-président du parti d'extrême droite est accusé d'abus de confiance.

Dans l’affaire des assistants parlementaires européens du Front national, Louis Aliot vient d'être mis en examen ce vendredi 22 pour "abus de confiance".  Marine Le Pen et quatre attachés parlementaires étaient déjà mis en examen dans cette enquête qui vise 17 élus et une quarantaine de collaborateurs du parti d'extrême droite.

Le député des Pyrénées-Orientales, a été interrogé pour la première fois par un juge du pôle financier, au sujet de l'emploi, de juillet 2014 à fin février 2015, de son ex-assistant parlementaire Laurent Salles, déjà mis en examen pour "recel d'abus de confiance". "Le justice politique de mon pays vient de déposer au pied du sapin un petit cadeau de Noël. Malgré cette attention et la violation du secret de l’instruction, je continuerai à défendre ma Liberté et l’indépendance des députés conformément à la séparation des pouvoirs", a fait savoir le compagnon de Marine Le Pen sur son compte Twitter. 

Voir aussi - Assistants parlementaires FN: l'eurodéputée Marie-Christine Boutonnet mise en examen

Les juges d'instruction enquêtent sur un éventuel système organisé par le parti frontiste. Le mouvement dirigé par Marine Le Pen est ainsi soupçonné d'avoir mis en place un système pour rémunérer ses permanents ou des cadres avec des crédits européens, en les faisant salarier comme assistants de ses eurodéputés.

Lire également - Assistants parlementaires FN: Aliot refuse de se rendre à une convocation de la police

Dix-sept eurodéputés ou ex-eurodéputés FN, dont Marine Le Pen et son père Jean-Marie Le Pen, sont donc visés par cette enquête, ouverte en 2015, qui porte sur au moins une quarantaine d'assistants.

Le préjudice pour l'institution européenne s'élèverait, d'après ses calculs, à près de cinq millions d'euros de 2012 à 2017. Son président de l'époque, le socialiste Martin Schulz avait saisi la justice française en mars 2015 après le constat que des assistants d'eurodéputés apparaissaient dans l'organigramme du parti. Une information judiciaire avait été ouverte pour des délits présumés d'abus de confiance et recel, escroqueries en bande organisée, faux et usage de faux, et travail dissimulé.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Louis Aliot a été mis en examen pour "abus de confiance" dans le cadre de l’enquête sur les assistants d’eurodéputés Front national.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-