Manuel Valls sur France 2: Vincent Peillon dénonce d'un "traitement de faveur"

Manuel Valls sur France 2: Vincent Peillon dénonce d'un "traitement de faveur"

Publié le 26/12/2016 à 17:09 - Mise à jour à 17:10
Photo AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Vincent Peillon n'apprécie pas trop le traitement réservé aux différents candidats de la primaire du PS. Il s'étonne du traitement de faveur" réservé par France 2 à Manuel Valls, invité de L'Emission politique le 5 janvier.

Vincent Peillon "s'étonne du traitement de faveur" réservé par France 2 à Manuel Valls, invité de L'Emission politique le 5 janvier, a indiqué lundi à l'AFP l'entourage de l'ancien ministre de l'Education, confirmant une information du JDD.

"On s'étonne -comme les autres candidats- du traitement de faveur dont bénéficie Manuel Valls, d'avoir une émission de deux heures le 5 janvier", une semaine avant le premier débat de la primaire du PS et de ses alliés, a-t-on indiqué. "Cela crée de fait une inégalité de traitement", a insisté cette source.

"En tant que défenseur de l'indépendance du service public, je vais tout faire pour que cette règle d'impartialité soit respectée", avait prévenu dimanche dans le JDD le directeur de campagne de M. Peillon, Patrick Bloche, par ailleurs membre du conseil d'administration de France 2.

Manuel Valls sera l'invité de L'Emission politique de France 2 le 5 janvier. Benoît Hamon l'a été le 8 décembre et Arnaud Montebourg le 22 septembre. M. Peillon a déclaré sa candidature à la primaire du PS le 11 décembre, quelques jours avant la date butoir pour le faire.

Interrogé par l'AFP, l'entourage de M. Hamon a indiqué ne pas avoir de commentaire particulier à faire sur l'invitation de M. Valls. Celui de M. Montebourg a rappelé que l'ancien ministre du Redressement productif avait déjà participé à l'émission.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


PARTAGER CET ARTICLE :


Vincent Peillon "s'étonne du traitement de faveur" réservé par France 2 à Manuel Valls, invité de L'Emission politique le 5 janvier.

Fil d'actualités Politique