Meurtre de Mireille Knoll: qui appelle à participer à la marche blanche?

Meurtre de Mireille Knoll: qui appelle à participer à la marche blanche?

Publié le :

Mardi 27 Mars 2018 - 17:57

Mise à jour :

Mardi 27 Mars 2018 - 18:04
© Lionel BONAVENTURE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'ensemble des dirigeants politiques et beaucoup d'élus ont annoncé leur participation à la "marche blanche" organisée mercredi après le meurtre à caractère antisémite de Mireille Knoll à l'exception des responsables du Front national dont le Crif ne souhaite pas la venue.

Une marche blanche en mémoire de Mireille Knoll, mercredi 28, à 18h30, au départ de la place de la Nation à Paris à l'appel du Crif, le Conseil représentatif des institutions juives de France. Cette rescapée de la rafle du Vel d'Hiv' de 85 ans a été retrouvée en partie carbonisée vendredi 23 peu avant 19h dans son appartement du 11e arrondissement où elle vivait seule.

Les policiers se sont rapidement orientés vers la piste criminelle, après la découverte de plusieurs départs de feu dans l'appartement, puis de traces de coups de couteau sur le corps de la victime. Deux suspects, mis en examen lundi 27 pour "assassinat à raison de l'appartenance vraie ou supposée de la victime à une religion et sur personne vulnérable", ont été placés en détention provisoire. Le parquet a donc reconnu le caractère "antisémite" des faits.

Lire - Octogénaire tuée: deux suspects mis en examen pour homicide à caractère antisémite

Ce mardi 27 au matin, le délégué général de La République en marche (LaREM) et secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement Christophe Castaner a appelé les adhérents du mouvement présidentiel à participer à la marche. "Je pense que c'est aussi notre place, parce que jamais aucun geste antisémite ne peut être accepté et celui qui conduit à assassiner une dame âgée sans autre raison que celle qu'elle soit juive est totalement inacceptable", a déclaré le délégué général de LREM sur France Inter.

Les Républicains ont également annoncé leur présence autour de leur président Laurent Wauquiez à "la marche blanche". "Que chacun ouvre enfin les yeux sur le nouvel antisémitisme qui se développe dans notre pays", avait fait savoir ce dernier sur Twitter. Même appel à participer du côté de l'UDI.

Voir également - Meurtre d'une octogénaire juive: condamnation unanime de la classe politique

A gauche, la dénonciation de cet acte antisémite a été unanime. Le Parti socialiste, Génération.s (le mouvement de Benoît Hamon), le PCF et la France insoumise ont annoncé leur participation à cet hommage. Néanmoins, si Jean-Luc Mélenchon a annoncé sa présence, celle-ci est diversement apprécié par les organisateurs. "On ne peut pas aujourd'hui venir exprimer son rejet de l'antisémitisme et soutenir un mouvement qui exprime une haine de l'État d'Israël et des juifs, cela me paraît difficilement compatible. Je ne mets pas en doute l'empathie de Jean-Luc Mélenchon à l'égard du drame vécu par Mireille Knoll, mais il faut une cohérence de discours et d'action", a estimé Francis Kalifat.

Seul le Front national n'est pas le bienvenu à cette manifestation. Francis Kalifat a expliqué que le parti d'extrême droite n'était "pas souhaité" à cette marche. "Nos adhérents ont la totale liberté de s'y rendre ou de s'y associer", a expliqué au Figaro Jordan Bardella, un des porte-parole du parti de Marine Le Pen, qui ne donne pas de consignes particulières.

Une marche blanche en mémoire de Mireille Knoll est organisée mercredi 28.


Commentaires

-