Migrants: François Hollande veut que l'Europe contrôle ses frontières (VIDEO)

Migrants: François Hollande veut que l'Europe contrôle ses frontières (VIDEO)

Publié le 14/09/2015 à 12:53 - Mise à jour à 13:07
©Philippe Wojazer/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): JmC

-A +A

En marge d'un conseil interministériel à Vesoul sur la ruralité, François Hollande a été interrogé ce lundi sur les migrants. Le chef de l'Etat a réclamé un renforcement des contrôles des frontières extérieures de l'Union européenne.

François Hollande a réclamé lundi 14 que l'Europe contrôle davantage ses frontières extérieures et mette notamment en place des "centres d'enregistrement" pour gérer l'afflux des migrants.

"L'Allemagne comme la France demandent que l'Europe puisse avoir sur ses frontières un contrôle. C'est la condition pour que les réfugiés puissent être accueillis dignement et de manière maîtrisée, et que puisse être distingué ce qui relève du droit d'asile et ce qui a trait à des migrations économiques", a dit le chef de l'Etat en marge d'un déplacement à Vesoul (Haute-Saône).

"Nous ferons en sorte aujourd'hui même qu'il y ait des conclusions qui fassent que l'Europe puisse respecter et faire respecter ses frontières. Concrètement, cela veut dire des centres d'enregistrement qui doivent être placés en Grèce, en Italie, en Hongrie, pour éviter justement ce qui se produit en ce moment et ce que l'Allemagne a été amenée, par un contrôle provisoire, à engager", a poursuivi François Hollande.

L'Allemagne, submergée ces derniers jours par un afflux de migrants venant d'autres pays européens, a en effet annoncé dimanche 13 au soir la réintroduction de contrôles à ses frontières, suspendant ainsi les modalités de l'accord de Schengen sur la libre circulation des personnes.

Cette question des contrôles des frontières extérieures de l'UE "doit se régler aujourd'hui" lundi, lors d'une réunion des ministres de l'Intérieur européens à Bruxelles, a précisé le chef de l'Etat. "C'est le principe même sur lequel est fondée l'Union européenne: pour qu'il y ait une liberté de circulation entre Européens, pour qu'il y ait l'accueil des personnes qui relèvent du droit d'asile, il faut des contrôles des frontières extérieures (…). C'est ce que vont faire prévaloir la France et l'Allemagne (…). Nous serons extrêmement vigilants, extrêmement pressants" sur la mise en place de ces centres, a poursuivi François Hollande, interrogé par les journalistes.

Le chef de l'Etat s'exprimait à Saint-Loup-sur-Semouse, près de Vesoul, en marge d'un comité interministériel sur la ruralité auquel participaient le Premier ministre Manuel Valls et plusieurs ministres.

(Voir ci-dessous les déclarations de François Hollande à Saint-Loup-sur-Semouse ce lundi 14):

 

Auteur(s): JmC


PARTAGER CET ARTICLE :


Manuel Valls et François Hollande lundi matin près de Vesoul.

Fil d'actualités Opinions