"Panama Papers": Michel Sapin renforce son action contre les paradis fiscaux

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 11 avril 2016 - 20:41
Image
Michel Sapin à l'Assemblée Nationale.
Crédits
©Charles Platiau/Reuters
"On est parmi les seuls aujourd'hui à avoir une liste noire, avec un dispositif de sanctions applicables", a-t-il notamment déclaré.
©Charles Platiau/Reuters
Dans le sillage des révélations dites des "Panama Papers", Michel Sapin appelle Washington, tout comme son homologue allemand Wolfgang Schäuble, à instaurer une "liste noire" des paradis fiscaux qui refusent de coopérer. Le ministre français des Finances prône également une action de l'UE en matière de sanctions.

Le ministre français des Finances Michel Sapin va appeler cette semaine à Washington, comme son homologue allemand Wolfgang Schäuble, à instaurer une "liste noire" des paradis fiscaux qui refusent de coopérer ainsi que des registres nationaux publics des bénéficiaires effectifs des sociétés écrans, selon un communiqué de Bercy publié ce lundi 10.

Le ministère des Finances a publié une quinzaine de propositions pour lutter contre l'évasion fiscale qui seront formulées devant le G20 et à l'Assemblée du Fonds monétaire international (FMI). Parmi elles, "la France souhaite un accord au niveau du G20 sur la création d'une liste noire permettant d'identifier (...) les juridictions non-coopératives au plan fiscal et de leur appliquer des contre-mesures coordonnées entre les différents Etats". Par ailleurs, "la France souhaite que tous les pays se dotent de registres uniformisés des bénéficiaires effectifs, comprenant toutes les formes de personnes morales (compagnies par actions, trusts, fondations, etc.)" et que ces registres soient rendus publics.

Autre axe: Paris "souhaite que soit étudiée au niveau de l'Union européenne la possibilité de renforcer l'effectivité des sanctions qui s'appliquent aux intermédiaires qui favorisent et encouragent l'évasion fiscale". Ces propositions font écho au plan du ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble dévoilé dimanche par les journaux Handelsblatt et Die Welt, qui appelle à des registres des bénéficiaires des sociétés écrans qui soient "systématiquement mis en réseau à travers le monde", ainsi qu'à une "liste noire" unique des paradis fiscaux non-coopératifs.

Lors d'un déplacement au Sénégal, M. Sapin a jugé que "la meilleure solution, c'est une liste large, mais avec les sanctions". Il a souligné que la France était en pointe dans ce domaine. "On est parmi les seuls aujourd'hui à avoir une liste noire, avec un dispositif de sanctions applicables", a-t-il déclaré à l'AFP.

"Faire une liste c'est une chose, vérifier que tout est appliqué, c'en est une autre", a-t-il souligné, estimant que pour l'heure, l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) était "la mieux armée pour assurer la coordination, la surveillance et la mise en oeuvre des sanctions".

 

À LIRE AUSSI

Image
Les locaux de la Société Générale
"Panama Papers": Oudéa s'expliquera devant la présidente de la commission des Finances du Sénat mardi
Soupçonné d'avoir livré un faux témoignage au Sénat au sujet de sociétés offshore créées par la banque, le responsable de la Société générale, Frédéric Oudéa, s'expliq...
11 avril 2016 - 15:23
Tendances éco
Image
"Panama Papers": Cameron publie sa déclaration d’impôts des six dernières années
Empêtré dans le scandale des "Panama Papers", le Premier ministre britannique David Cameron a publié dimanche sa déclaration d'impôts des six dernières années. La publ...
11 avril 2016 - 11:02
Politique
Image
Les locaux de la Société Générale
"Panama Papers": le siège de la Société générale perquisitionné
Le siège de la Société générale, l'une des banques épinglées dans le scandale des "Panama Papers", a été perquisitionné en début de semaine par les enquêteurs de l’Off...
10 avril 2016 - 19:13
Tendances éco

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.