Qui est François Asselineau, le candidat conspirationniste à l'élection présidentielle qui a eu ses 500 parrainages?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Qui est François Asselineau, le candidat conspirationniste à l'élection présidentielle qui a eu ses 500 parrainages?

Publié le 10/03/2017 à 13:10 - Mise à jour à 13:41
©Thibaut Le Gal/Twitter
PARTAGER :

Auteur(s): ET

-A +A

François Asselineau a obtenu ce vendredi les 500 signatures nécessaires pour se présenter à l'élection présidentielle. Le candidat conspirationniste est pourtant encore peu connu du grand public.

Le candidat du parti UPR (Union populaire républicaine) est encore assez peu connu du grand public. Pourtant François Asselineau a obtenu ce vendredi 10 les 500 parrainages nécessaires pour se présenter officiellement à l'élection présidentielle.

L'énarque est devenu ce vendredi 10 le septième candidat officiel à l'élection présidentielle, après François Fillon, Benoît Hamon, Emmanuel Macron, Nicolas Dupont-Aignan, Nathalie Arthaud et Marine Le Pen. Alors que certains candidats considérés comme "plus gros" n'ont pas encore le nombre de signatures nécessaires, à l'image de Jean-Luc Mélenchon.

Il a été directeur de cabinet de Françoise de Panafieu, ministre du Tourisme sous Jacques Chirac. Proche de Charles Pasqua, il devient directeur chargé des affaires économiques et internationales au conseil général des Hauts-de-Seine en 1999. Entre 2000 et 2004, il sera directeur de cabinet du président de région Charles Pasqua.

François Asselineau fondera l'UPR le 25 mars 2007, jour du 50ème anniversaire du Traité de Rome. Symbolique pour un parti anti-européen.

Très actif sur les réseaux sociaux, le parti comporte des membres dévouész qui collent des affiches de leur leader jusqu'à cinq fois par semaine selon 20 Minutes. Pourtant, le parti et son président se plaignent régulièrement "du silence des médias" à leur encontre. François Asselineau sera tout de même invité dans l'émission On est pas couché en septembre 2014.

C'est la première fois que l'UPR a un candidat à la présidence: en 2012, le parti n'avait recueilli que 17 parrainages.

Le programme d'Asselineau est largement inspiré du programme du Conseil national de la Résistance de 1944. Il propose de sortir la France de l'euro, qui selon lui "ruine notre pouvoir d'achat et entretient le chômage", et de rétablir le franc.

Quitter l'Union européenne fait aussi partie de ses priorités, cela peut permettre selon lui de récupérer "au moins 11 milliards d'euros par an", somme que les "Français versent chaque année à l'UE, sans qu'on ne leur demande leur avis" juge-t-il.

Le candidat ne veut plus non plus que la France fasse partie de l'OTAN qui selon lui pousse le pays "dans des guerres illégales qui ne sont pas les nôtres".

L'UPR propose aussi la nationalisation de nombre d'entreprises françaises comme TF1, France Télécom ou les sociétés d'autoroutes par exemple.

Asselineau se présente à ses élections pour dénoncer "l'atmosphère de mensonge, de duplicité, d'escroquerie du peuple français" qui règnent selon lui. Adepte de la théorie du complot, il a déjà fait quelques sorties remarquées.

Ainsi en 2015 il expliquait à France Info: "je ne sais pas si vous avez remarqué, mais la Bourgogne-Franche-Comté a la taille de la Virginie occidentale, la Normandie a celle du Maryland, l'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes a celle de la Caroline du Sud" en suggérant alors que les Etats-Unis avaient quelque chose à voir avec les nouvelles régions.

Auteur(s): ET


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


François Asselineau est le septième candidat à la présidence à avoir obtenu ses 500 parrainages.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-