Refondation du Front national: le parti dévoile 80 questions qu'il va poser à ses militants

Consultation

Refondation du Front national: le parti dévoile 80 questions qu'il va poser à ses militants

Publié le :

Mardi 14 Novembre 2017 - 17:08

Mise à jour :

Mardi 14 Novembre 2017 - 17:40
Le Front National a dévoilé ce mardi sa "grande consultation", questionnaire de 80 questions afin de "se préparer à assumer, demain, l’exercice du pouvoir" selon les mots de Marine Le Pen. Les 80.000 adhérents du parti sont donc interrogés à "titre consultatif".
© LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le Front national a lancé son processus de consultation de ses militants en vue d'une refondation du parti d'extrême droite après ses défaites successives à la présidentielle et aux législatives.

Ainsi, Sébastien Chenu, Julien Sanchez et Jordan Bardella ont présenté ce mardi 14 au siège du Front national à Nanterre le questionnaire que le parti d'extrême droite soumet à ses adhérents dans le cadre de sa "grande consultation" qui comprend au total 80 questions dont le journal L'Opinion révèle la teneur. "Notre formation politique doit aujourd’hui évoluer, s’adapter à cette nouvelle dynamique électorale, se préparer à assumer, demain, l’exercice du pouvoir", constate Marine Le Pen dans un texte introductif. 

Ce questionnaire, adressé à "titre consultatif" aux 80.000 adhérents du parti, et des débats organisés dans les 95 fédérations avec "17 ou 18 ambassadeurs de la refondation", doit préparer le congrès du FN prévu à Lille les 10 et 11 mars 2018.

Les questions mettent sur la table certains sujets épineux. Outre un possible changement de nom du Front national (les militants sont invités à faire une proposition), le dossier européen est abordé sans détour dans le formulaire et notamment sur l'euro. "Êtes-vous favorable à ce que la France abandonne la monnaie unique afin de retrouver sa souveraineté monétaire?" demande le parti et "Êtes-vous favorable à ce que la question monétaire ne soit plus présentée comme prioritaire au sein de notre programme économique?".

Le Front national va également questionner ses militants sur "l’axe traditionnel droite-gauche", l'organisation et la stratégie du mouvement ou de possibles futures alliances avec d'autres "personnalités politiques".

La deuxième partie du questionnaire porte sur le "fond" du programme: questions européennes, immigration, emploi, éducation et citoyenneté, questions sociétales, écologie... a détaillé Sébastien Chenu lors d'un point presse. La limitation "drastique" de l'immigration, le maintien des 35 heures ou de la retraite à 60 ans, le retour du service militaire, le mariage homosexuel, l'accès à la PMA et à la GPA, l'interdiction de l'euthanasie, le rétablissement de la peine de mort ou l'institution d'une "peine de prison à perpétuité réelle incompressible" font également partie des nombreuses questions abordées.

Auteur : La rédaction de FranceSoir.fr

Le questionnaire sur "la grande consultation" du FN s'attaque au changement de nom du parti, à la politique monétaire mais aussi à l'immigration.

Commentaires

-