Reportages sur Laurent Wauquiez suspendus: des pressions dénoncées

Reportages sur Laurent Wauquiez suspendus: des pressions dénoncées

Publié le :

Vendredi 12 Janvier 2018 - 18:42

Mise à jour :

Vendredi 12 Janvier 2018 - 18:43
© Lionel BONAVENTURE / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Laurent Wauquiez a demandé un droit de réponse suite à la diffusion d'une série de reportages lui étant consacrés par France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Certains journalistes se sont indignés que l'une des émissions aient été purement et simplement supprimée après que le patron des Républicains s'est plaint d'un contenu à charge.

La diffusion d'une série de reportages sur Laurent Wauquiez, réalisés pour France France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, a été interrompue mercredi 10 avant de reprendre jeudi 11.

Cette déprogrammation temporaire a été décidée après que le président du parti Les Républicains et son entourage ont dénoncé des reportages à charge et demandé un droit de réponse. Une concomitance qui passe mal auprès de certains journalistes de la chaîne qui dénoncent des pressions.

Lire aussi: Laurent Wauquiez promet une "nouvelle droite" en 2018

Diffusés lundi 8 et mardi 9 janvier lors des journaux de 12h et 19h , les deux premiers reportages s'intéressaient à l'ascension politique de Laurent Wauquiez puis sa gestion financière de la région Auvergne, devenue Auvergne-Rhône-Alpes. Mais ils évoquaient également "l'image de traître" de l'actuel patron des Républicains après son éloignement de son mentor Jacques Barrot ou la "réalité en trompe l'œil" de la baisse des impôts.

L'équipe de Laurent Wauquiez avait donc demandé un droit de réponse via une interview qui doit être diffusée samedi 13. La pratique est courante, mais ce qui l'est moins, c'est la suspension de la diffusion. Celle-ci a repris  jeudi et ce vendredi, mais l'épisode de mercredi a été déprogrammé.

Interrogée par Le Figaro, la  déléguée du Syndicat national des journalistes (SNJ) Myriam Figureau évoque une rédaction "stupéfaite" et "écœurée" de la rédaction suite à "un choix éditorial fait à la demande d'un responsable politique". La direction de la chaîne a de son côté expliqué avoir jugé le contenu des reportages "déséquilibré" et "pas dans les clous sur le plan du traitement politique et par rapport à notre tonalité de service public". L'entourage de Laurent Wauquiez dément toute pression autre que la simple demande d'un droit de réponse.

Certains journalistes ont dénoncé des pressions de la part de Laurent Wauquiez qui auraient mené à la déprogrammation d'un reportage.


Commentaires

-