Tags sur l'appartement de Rugy, il met en cause Mediapart

Tags sur l'appartement de Rugy, il met en cause Mediapart

Publié le :

Vendredi 19 Juillet 2019 - 07:19

Mise à jour :

Vendredi 19 Juillet 2019 - 07:24
© GEORGES GOBET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les mots "De Rugy escroc on te fera payer" ont été tagués sur la façade de l'immeuble abritant le fameux appartement loué par François de Rugy près de Nantes. L'ancien ministre a dénoncé jeudi 18 les conséquences des "mensonges" de Mediapart.

François de Rugy s'en est de nouveau pris à Mediapart et à ses "mensonges", jeudi soir dans un tweet évoquant des tags insultants découverts sur la façade de l'immeuble dans lequel se trouve le logementà loyer préférentiel qu'il loue, et dont la nature a été révéée par Médiapart.

"De Rugy escroc on te fera payer", était-il inscrit sur la façade, à côté d'une faucille et d'un marteau accompagné des lettres "PCM".

"On commence par jeter quelqu’un en pâture en expliquant qu’il "profite d’un logement social" (mensonge dénoncé par Ouest France, L'Obs, Le Parisien). On se retrouve à faire de tous les habitants d’un immeuble les victimes d’une vindicte personnelle", a tweeté l'ex-ministre de la Transition écologique et solidaire.

Voir: "Honneur livré aux chiens": François de Rugy se compare à Pierre Bérégovoy (vidéo)

Presse-Océan explique avoir reçu un courrier de revendication signé par le Parti communiste maoïste. "Les parasites comme De Rugy qui se goinfrent de homard, vivent dans le luxe et profitent de logements sociaux grâce à l’argent volé aux travailleurs doivent être dénoncés et combattus !" dénonce ce courrier.

Depuis les premières révélations du site d'information, François de Rugy n'a cessé de dénoncer un lynchage consécutif à une "présentation déformée, partielle et tendancieuse" des faits et une "volonté de nuire, de salir, de démolir". Il a annoncé porter plainte en diffamation.

Mediapart a révélé que François de Rugy louait cet appartement à loyer préférentiel, alors que ce type de bien est proposé sous conditions de revenus et en tant que résidence principale. Le ministre a assuré qu'il n'avait pas connaissance de la nature du bien et le louer "au prix du marché", bail à l'appui.  

Lire aussi:

François De Rugy va donc redevenir député

Affaire Rugy: une cascade de révélations embarrassantes

Les tags sur l'appartement de François de Rugy ont été revendiqués par le "Parti communiste maoïste".


Commentaires

-