Beyrouth : la reconstruction ne se fera pas sans la France, mais pour quel but ?

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Beyrouth : la reconstruction ne se fera pas sans la France, mais pour quel but ?

Publié le 10/08/2020 à 09:35 - Mise à jour à 10:01
AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Jeudi 6 aout, le président de la République française était le premier chef d’Etat étranger à se déplacer au Liban après l’explosion dévastatrice au port de Beyrouth.

Deux jours après la terrible explosion, qui a ravagé Beyrouth et mis à terre un pays déjà au bord de l’explosion, le président de la République, Emmanuel Macron, a effectué un voyage officiel. En ce jeudi 6 aout, sa présence est remarquée et ne passe pas inaperçu. Non seulement, il est le premier chef d’Etat étranger à se rendre sur place, mais il devance même les figures politiques nationales, qui redoutent de devoir affronter la colère du peuple libanais.

Le président de la République, un acteur du futur du Liban ?

Gangréné par un véritable système de cartel, le Liban était, avant l’explosion du 4 aout, en proie à de virulentes contestations. Le pouvoir était dénoncé comme corrompu et incapable, et depuis mardi dernier, le peuple libanais a fait entendre sa volonté de porter lui-même un véritable et profond changement.

C’est ce qu’était venu dire Emmanuel Macron à un peuple révolté et affecté par l’ampleur du désastre. Non seulement, le président de la république française a rappelé les liens indéfectibles qui unissaient les deux pays, mais il a tenu à souligner que la France serait présente pour cette nouvelle étape du développement libanais.

Il a répondu aux attentes des libanais en expliquant avec force, que la France n’avait pas l’intention d’intervenir

« Pour donner des chèques en blanc à des systèmes qui n’ont plus la confiance de leur peuple. « 

 

Populiste pour certains avec une tentation d’interventionnisme, populaires pour d’autres qui voient un soutien de la France à la poursuite constructive de la contestation populaire, le Président de la République a marqué l’esprit des libanais et même de la classe politique du pays. Les prochaines semaines indiqueront quelle voie va suivre la France dans le monde d’après souhaité par l’écrasante majorité des libanais.

Auteur(s): FranceSoir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Emmanuel Macron en visite au liban ce 6 aout 2020

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-