Brexit: Boris Johnson ne payera pas la "facture" s'il devient Premier ministre

Brexit: Boris Johnson ne payera pas la "facture" s'il devient Premier ministre

Publié le :

Dimanche 09 Juin 2019 - 11:55

Mise à jour :

Dimanche 09 Juin 2019 - 12:23
© ODD ANDERSEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Boris Johnson, pressenti comme prochain Premier ministre britannique, s'est dit samedi 8 prêt à un Brexit sans accord si certains points n'étaient pas renégociés, notamment la "facture" du budget pluriannuel.

L'ancien maire de Londres et figure des pro-Brexit Boris Johnson est pressenti pour succéder comme Premier ministre à Theresa May, qui a annoncé sa démission. Il a déjà donné le ton de ce que pourraient être les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne s'il devenait chef du gouvernement. Il a annoncé samedi qu'il refuserait de payer la "facture" du Brexit en l'état de l'accord proposé.

Theresa May avait en effet accepté que son pays s'acquitte des 39 à 44 milliards d’euros prévus dans le cadre du budget pluriannuel. Ce budget qui couvre les années 2014 à 2020 a donc débuté avant le vote du Brexit et est encore en cours. "Nos amis et partenaires doivent comprendre que l’argent sera conservé jusqu’à ce que nous ayons plus de clarté sur le chemin à prendre", a déclaré Boris Johnson.

Lire aussi: Le Britannique qui a ouvert le tunnel sous la Manche aujourd'hui pro-Brexit 

Offensif, Boris Johnson rejette le projet qu'avait négocié Theresa May et se dit prêt à un Brexit "dur". Il défend un départ du Royaume-Uni pour le 31 octobre, avec ou sans accord. Apprécié par la base de son parti, l'ancien maire de Londres suscite en revanche des réactions plus contrastées chez les députés tories.

S'il est favoris, "Bojo" n'est pas encore Premier ministre. Il semble avoir cependant déjà écarté un premier écueil: sa convocation devant un tribunal londonien pour "mensonge" durant la campagne du Brexit. Il avait affirmé que sortir de l'UE ferait économiser au Royaume-Uni 450 millions d'euros par semaine. Un chiffre fantaisiste, reconnu comme erroné par son propre camp au lendemain du référendum. La justice britannique a finalement annulé sa convocation pour des questions de procédure.

Voir: 

Accusé de "mensonges" sur le Brexit, Boris Johnson convoqué par les juges

Boris Johnson se dit prêt à un Brexit "dur" s'il devient Premier ministre.


Commentaires

-