"Caravane" de migrants: Donald Trump menace d'envoyer l'armée

"Caravane" de migrants: Donald Trump menace d'envoyer l'armée

Publié le :

Mardi 23 Octobre 2018 - 12:08

Mise à jour :

Mardi 23 Octobre 2018 - 12:14
© Pedro Pardo / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Alors que près de 7.000 migrants venant, pour la plupart, du Honduras traversent le Mexique dans le but d'atteindre les Etats-Unis, Donald Trump a menacé de leur envoyer l'armée. Il assure que des membres du gang Mara Salvatrucha se sont infiltrés dans la foule.

Depuis plusieurs jours, près de 7.000 migrants font route à travers le Mexique, depuis le Honduras, en direction des Etats-Unis. Et cette "caravane", Donald Trump n'en veut pas chez lui. C'est quasiment en ces termes qu'il s'est adressé aux journalistes présents pour assister à son départ au Texas: "Nous ne les autorisons pas à venir dans notre pays. Nous voulons la sécurité, nous voulons la sécurité".

Pour stopper cet exode, le président américain a même menacé d'envoyer l'armée et de placer des militaires à la frontière avant l'arrivée de ces migrants.

Selon lui, des membres du gang Mara Salvatrucha (MS-13), milice criminelle qui sévit en Amérique centrale et notamment au Mexique, se sont infiltrés dans cette foule de migrants pour venir commettre des crimes aux Etats-Unis.

Donald Trump s'est aussi emporté sur Twitter contre les autorités mexicaines qu'il juge incapables de gérer la situation.

Lire aussi: Trump et les droits de l'homme, un deux poids deux mesures totalement assumé

Dimanche, il a aussi expliqué que chaque migrant hondurien composant cette "caravane" devait faire une demande d'asile au Mexique et que personne ne serait accepté aux Etats-Unis dans le cas contraire.

Le même jour, il a une nouvelle fois menacé de littéralement fermer la frontière séparant les Etats-Unis du Mexique.

La menace de faire intervenir l'armée intervient juste après sa décision de réduire les aides économiques américaines envers le Honduras, Salvador et le Guatemala.

Et aussi:

Les migrants honduriens s'en remettent à Dieu contre Trump pour entrer aux Etats-Unis

Trump confirme envisager une mesure anti-transgenres

Des milliers de manifestants à Chicago contre la politique "anti-femmes" de Trump

Donald Trump, qui a déploré l'inaction des autorités mexicaines contre la "caravane" de migrants venant du Honduras, a menacé d'envoyer l'armée.

Commentaires

-