Feux de forêt et protection civile européenne: l'Erasmus des pompiers

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Feux de forêt et protection civile européenne: l'Erasmus des pompiers

Publié le 10/07/2019 à 11:12 - Mise à jour à 11:24
© JOSH EDELSON / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La Maison de l'Europe à Paris, édité par la rédaction

-A +A

Avec l’arrivée des températures estivales et des feux de forêt qui s’en suivent, des centaines de pompiers se préparent au grand voyage sur le continent européen. Mise en commun des forces humaines, partage de matériels, échanges de bonnes pratiques…: dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’Union européenne, les soldats du feu eux aussi se mettent à "l’Erasmus".

Avec l’arrivée des températures estivales et des feux de forêts qui s’en suivent, des centaines de pompiers se préparent au grand voyage sur le continent européen. Mise en commun des forces humaines, partage de matériels, échanges de bonnes pratiques…: dans le cadre du mécanisme de protection civile de l’Union européenne, les soldats du feu eux aussi se mettent à "l’Erasmus".

Les températures grimpent, les épisodes pluvieux se font de plus en plus rares, et les risques d’incendie augmentent. Nombreux sont les Européens qui redoutent déjà les ravages que pourraient entraîner un feu de forêt à proximité de leur habitation ou de leur lieu de travail… Et malheureusement, leurs peurs sont bien légitimes.

> Libre circulation des personnes, des biens, des services … et des feux de forêt

Les feux de forêt font régulièrement la Une des journaux en été. Ces dernières années, ceux-ci ne se limitent plus à la seule région méditerranéenne: en 2018 des pays comme la Suède ou la Lettonie, par le passé très rarement sujets à ce type de catastrophe, ont été durement touchés.

Détruisant des moyens de subsistance, brûlant des milliers d’hectares et à l'origine de dizaines de décès, ces incendies, ignorant désormais les frontières nord-sud, ont parfois touché plusieurs pays européens simultanément. Renforcé par le changement climatique, le risque d’incendie devrait malheureusement augmenter dans les années à venir, et les feux de forêts devraient également se caractériser par une grande ampleur.

Dans ce contexte, l’existence d’une réponse conjointe européenne constitue une réelle force d'entraide et de solidarité. Celle-ci n’a d’ailleurs cessé de se perfectionner ces 20 dernières années avec le mécanisme de protection civile de l’Union européenne (UE).

> Le développement d’un "Erasmus des pompiers"

L’objectif général du mécanisme de protection civile de l’UE, né en 2001, est de renforcer la coopération entre les États participants dans le domaine de la protection civile, en vue d’offrir une réponse commune, organisée et donc plus efficace aux face aux catastrophes naturelles.

En mars 2019, une nouvelle directive est venue compléter le système actuel de protection civile européenne. Celle-ci a ajouté au cœur de l’action de la protection civile européenne la préparation et la prévention aux catastrophes naturelles. Elle a également surtout créé une réserve spéciale de capacités opérationnelles européennes propre à l'UE, appelée "RescEU".

RescEU est une réserve de ressources propre à l’UE, qui sera activée lorsqu'un État membre ne pourra sera plus en mesure de faire face seul à un incendie et aura besoin d'une aide extérieure rapide. Dès son activation, par tout pays du monde, le mécanisme assurera le déploiement des ressources propres de RescEU et de personnes adaptées aux besoins de chaque situation d’urgence. Pour les incendies de forêts, la première flotte de bombardiers d'eau a été créée avec sept avions de lutte contre l'incendie et six hélicoptères.

Le Centre de coordination de la réaction d’urgence (ERCC) de la Commission européenne est le cœur opérationnel du mécanisme. Il assure un suivi continu des risques et des situations d'urgence liés aux incendies de forêt à travers toute l’Europe, en mobilisant les services de veille nationaux tels que le système européen d’information sur les feux de forêts (EFFIS). Chaque année, au début de la saison des feux de forêt, l’ERCC organise des rencontres avec les autorités nationales des États participants pour échanger des informations sur leur niveau de prévention, de préparation et de réaction, et reste en relation étroite avec les autorités nationales tout au long de la saison des feux de forêt.

Le but est de faciliter le développement continu de normes communes entre les Etats participants permettant aux équipes de mieux comprendre l’approche des autres et de travailler de manière interchangeable lorsqu’une catastrophe survient. Le principe de l’Erasmus est bien là.

> Quand le feu parvient à terrasser les efforts européens de lutte contre les incendies … Avant le feu la prévention, après la restauration

Si l’UE soutient activement la prévention et la lutte contre les incendies de forêts, son action ne s’arrête pas là. La restauration des terrains incendiés tout comme l’éducation et la sensibilisation des citoyens européens à ce type de catastrophes sont financées à l’échelle européenne par le Fonds européen de développement régional (FEDER) et le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER). La Grèce en 2015 et le Portugal en 2017 peuvent d’ailleurs témoigner de ce coup de main non négligeable reçu de la part de l’UE.

Explication en vidéo de la Commission européenne cette solidarité dans la lutte contre les feux de forêt:

(Cet article a été rédigé par notre partenaire, le Centre d’Information Europe Direct de la Maison de l’Europe de Paris)

Auteur(s): La Maison de l'Europe à Paris, édité par la rédaction


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les feux de forêt ne s'arrêtent pas aux frontières.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-