Habib Essid sur l'attentat à Tunis: "l'un des assaillants était connu des services de sécurité"

Habib Essid sur l'attentat à Tunis: "l'un des assaillants était connu des services de sécurité"

Publié le 19/03/2015 à 08:33 - Mise à jour à 08:39
©Zoubeir Souissi/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): AZ

-A +A

Habib Essid était l'invité de RTL ce jeudi matin. Au lendemain de l'attaque terroriste au musée Bardo à Tunis, qui a coûté la vie à 19 personnes, le Premier ministre tunisien a fait part du suivi de l'enquête.

Journée noire pour la Tunisie

"Cet évènement est quelque chose de terrible pour tous les Tunisiens. On a vécu hier une journée terrible".

 

Identification des terroristes qui ont mené l'attaque contre le musée

"On les a identifiés. Nous sommes en train d'approfondir les recherches".

"L'un des assaillants (Yassine Ladidi, NDLR) était connu par les services de sécurité. Il était suivi mais l'appartenance n'est pas claire".

 

La Tunisie fragilisée

"Ca va renforcer l'équilibre politique. Tout le monde est solidaire".

Nous avons une saison touristique qui a déjà certains problèmes. L'impact économique est terrible. Avec cet acte barbare, ça va encore plus approfondir les difficultés du secteur".

 

Sécurité des touristes

"Ce genre d'évènement s'est passé dans les plus grandes démocraties du monde. Certains actes ne peuvent pas être contrôlés. Ce qui s'est passé à Tunis peut se passer à n'importe quel endroit du monde".

"Cet acte de terrorisme ne va pas nous empêcher de continuer à promouvoir la destination tunisienne pour les touristes et nous allons œuvrer pour que tout reprenne dans les meilleurs délais".

 

Aide pour la sécurité du pays

"Nous travaillons avec tous nos partenaires. Ont devrait renforcer davantage les moyens de la police et de l'armée".

"Nous demandons une meilleure collaboration au niveau des renseignements pour identifier les éléments terroristes et pour les suivre. Nous demandons qu'elle soit renforcée".

 

Mort de deux Français dans l'attentat

"Je présente mes sincères condoléances aux familles des deux Français qui sont décédés".

"Il y a six blessés. Nous faisons de notre mieux pour qu'ils se rétablissent le plus tôt possible".

Auteur(s): AZ


PARTAGER CET ARTICLE :


Habib Essid a répondu aux questions de Jean-Michel Apathie ce jeudi matin.

Fil d'actualités Politique