Italie: Giuseppe Conte démissionne et critique ouvertement Matteo Salvini

Italie: Giuseppe Conte démissionne et critique ouvertement Matteo Salvini

Publié le 20/08/2019 à 16:57 - Mise à jour à 20:42
© Alberto PIZZOLI / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a annoncé sa démission ce mardi 20. Lors d'un discours au Sénat, il a critiqué, en sa présence, le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini qui a fait éclater la coalition au pouvoir.

La nouvelle est maintenant officielle: la coalition gouvernementale en Italie entre la Ligue de Matteo Salvini (actuel ministre de l’Intérieur) et le Mouvement 5 Etoiles (M5S) est morte. Le Premier ministre M5S Giuseppe Conte a annoncé sa démission ce mardi 20 ouvrant la voie soit à de nouvelles élections, soit à la mise en place d’une nouvelle coalition. La collaboration entre le parti d’extrême droite de M.Salvini et le parti populiste qui avait remporté les élections italiennes en 2018 (avant de connaître une année 2019 très difficile) aura duré 14 mois.

Devant le Sénat, Giuseppe Salvini a prononcé un discours officialisant sa volonté de départ (elle doit être soumise au président de la République) mais se transformant ensuite en une charge contre son ministre de l’Intérieur, assis à sa droite. Il a jugé "irresponsable" de la part de Matteo Salvini d'avoir déclenché la crise. Il a également accusé son ministre de l'Intérieur et vice-Premier ministre d'avoir uniquement "poursuivi ses propres intérêts et ceux de son parti" en faisant éclater la coalition au pouvoir le 8 août dernier, et de faire "courir de graves risques" à l'Italie, en évoquant notamment le danger d'une spirale économique négative.

Lire aussi - Italie: Salvini ne réussit pas à faire tomber son propre gouvernement

Le président Sergio Mattarella a maintenant plusieurs jours de consultation devant lui pour décider de confier la formation d’un nouveau gouvernement à une personnalité politique ou de lancer une nouvelle campagne électorale si aucune majorité claire ne sort du parlement italien.

Après des mois de tensions entre les deux partis de la coalition qui ne partageaient que peu de points communs outre la dénonciation des anciennes majorités, le ministre de l’Intérieur avait fait une déclaration agressive le 8 août à l’encontre du M5S l’accusant de multiplier les refus sur certains dossiers où les deux partis ont de fortes divergences, comme les baisses d’impôts ou la ligne de train entre Lyon et Turin.

Voir aussi:

Italie: les héritiers du fascisme Fratelli d'Italia pourraient gouverner avec Salvini

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Le Premier ministre italien a officialisé sa démission.

Fil d'actualités Politique