Les Mistral pourraient être livrés à la Russie en novembre

Mistral gagnant

Les Mistral pourraient être livrés à la Russie en novembre

Publié le :

Mercredi 29 Octobre 2014 - 16:10

Mise à jour :

Mercredi 05 Novembre 2014 - 17:44
La livraison à la Russie des navires de guerre Mistral, remise en cause lors de la crise en Ukraine, pourrait finalement avoir lieu le 14 novembre, selon les autorités russes.
Stéphane Mahe/reuters
PARTAGER :

Victor Lefebvre

-A +A

Le premier navire de guerre de classe Mistral promis à Moscou sera livré le 14 novembre. C’est ce qu’ont annoncé les agences de presse russes et le vice-Premier ministre Dmitri Rogozine. L’agence russe chargée de l’achat d’armement à l’étranger aurait reçu une invitation pour cette date à Saint-Nazaire. C’est là que le premier navire, baptisé Vladivostok, attend son nouveau propriétaire et que le second devrait être mis à l’eau.  

Au plus fort de la crise entre l’Ukraine et la Russie, la question des Mistral avait été une épine dans le pied de François Hollande. Le contrat passé avec Vladimir Poutine en 2011, bien avant son élection et la crise ukrainienne, avait finalement été suspendu par François Hollande sous la pression de l’opinion publique comme de la communauté internationale. La livraison des navires avait été, en septembre, conditionnée à une application du plan de paix en Ukraine et à un cessez-le-feu.

Si la situation s’est détendue et que des élections ont pu avoir lieu dans une partie du pays, des heurts meurtriers continuent de se produire régulièrement entre les troupes loyalistes de Kiev et les rebelles pro-russes.

Plus prudent dans ses propos, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a indiqué mardi lors du salon Euronaval sur la défense maritime que le président de la République rendrait sa décision courant novembre. Un salon où sont d’ailleurs présents de nombreux industriels russes.

Le contrat de vente des Mistral représente un pactole de 1,2 milliard d’euros pour la France. Vladimir Poutine avait déjà menacé d’attaquer la France en justice et de demander des dommages et intérêts en cas de non-livraison.

Le Vladivostok attend son nouveau propriétaire à Saint-Nazaire.

Commentaires

-