Italie: Salvini réclame des élections anticipées et rompt la coalition gouvernementale

Italie: Salvini réclame des élections anticipées et rompt la coalition gouvernementale

Publié le :

Vendredi 09 Août 2019 - 11:47

Mise à jour :

Vendredi 09 Août 2019 - 12:19
© KENZO TRIBOUILLARD / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Et la coalition gouvernementale italienne a explosé. Désavouant ses alliés du Mouvement 5 Etoiles (M5S), Matteo Salvini a demandé la tenue d'élections anticipées, sûr de pouvoir l'emporter. Une mauvaise nouvelle pour ses anciens alliés qui sont loin derrière dans les sondages. 

L'ambiance est loin d'être au beau fixe au sein du gouvernement italien. Le sulfureux Matteo Salvini, vice-premier ministre, ministre de l'Intérieur et homme fort du gouvernement italien, a provoqué une véritable crise politique en rompant publiquement avec le parti antisystème M5S, avec qui il formait une coalition gouvernementale. En effet, le chef de la Ligue (extrême droite) a réclamé jeudi 8 des élections anticipées avec l'espoir de gouverner seul.

"Il est inutile d’aller de l’avant avec des «non» et des disputes, comme ces dernières semaines, les Italiens ont besoin de certitudes et d’un gouvernement qui travaille", a fait savoir Matteo Salvini. Et d'ajouter: "Allons tout de suite au Parlement pour prendre acte qu'il n'y a plus de majorité (...) et restituons rapidement la parole aux électeurs".

L'annonce a visiblement pris de court ses anciens alliés du Mouvement 5 étoiles (M5S) qui ont mis du temps à réagir. Ils l'ont toutefois fait par la voix du président du Conseil (équivalent en France du Premier ministre) Guiseppe Conte. Selon lui, le ministre de l'Intérieur "doit... se justifier devant les électeurs qui ont cru à sa promesse de changement, sur les raisons qui le poussent à interrompre de façon précoce et abrupte le travail du gouvernement", a-t-il estimé. 

Lire aussi - Européennes: Salvini lance un appel pour une alliance des souverainistes

Luigi Di Maio a pour sa part accusé Matteo Salvini de négliger les intérêts du pays en raison de sondages qui lui sont favorables.

La crise au sein de la coalition a été déclenchée par le dernier vote de la session parlementaire sur la ligne de train devant relier Lyon à Turin, mercredi. Le M5S s'est retrouvé à voter tout seul une motion contre cette liaison franco-italienne à grande vitesse, tandis que la Ligue apportait son soutien à deux motions de l'opposition en faveur du projet.

Selon les médias italiens, la Ligue voudrait que les élections législatives se déroulent dans la seconde moitié du mois d'octobre. Les dimanche 13, 20 et 27 sont évoqués. Les sondages donnent la Ligue en tête des intentions de vote à 36/38%. A titre de comparaison, le M5S se situe loin derrière à 17% des intentions de vote.

La Ligue serait en mesure de gouverner seule en s'appuyant sur son nouvel allié: Fratelli d'Italia, héritier du fascisme italien qui cherche à se dédiaboliser.

Voir:

La capitaine du Sea-Watch 3, Carola Rackete, a été libérée, Salvini désavoué

Matteo Salvini a demandé la tenue d'élections anticipées,


Commentaires

-