Trump a failli déclencher une guerre avec la Corée du Nord par un tweet (B.Woodward)

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Trump a failli déclencher une guerre avec la Corée du Nord par un tweet (B.Woodward)

Publié le 10/09/2018 à 18:25 - Mise à jour à 18:44
© Nicholas Kamm / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Dimanche, le journaliste Bob Woodward a annoncé lors d'une interview sur CBS que les Etats-Unis et la Corée du Nord ont été à deux doigts de se faire la guerre. Donald Trump a hésité à publier un tweet qui aurait pu faire basculer la situation explosive dans un conflit armé. Il s'est finalement abstenu.

Le monde est-il passé à deux doigts d'un conflit aux conséquences potentiellement dévastatrices entre les Etats-Unis et la Corée du Nord? Ou plutôt à un clic, en l'occurrence celui de Donald Trump sur son compte Twitter?

Le journaliste d'investigation américain Bob Woodward lâche en effet une petite bombe en assurant, dans une interview diffusée le 9 septembre sur CBS, que le président des Etats-Unis a hésité à publier un message qui aurait pu faire croire à Pyongyang que Washington voulait la guerre.

Selon le journaliste, qui a consacré un livre incendiaire sur la réalité de l'administration Trump, le locataire de la Maison-Blanche aurait voulu tweeter un appel au départ de Corée du Sud des familles des 28.500 militaires américains qui y sont stationnés, notamment sur la zone séparant les deux Corée.

Or, un tel au départ de civils américains aurait été pour Kim Jong-un et son régime le signe d'une attaque militaire imminente (et donc de la volonté de mettre des citoyens américains à l'abri d'une réponse armée de Pyongyang).

Voir aussi: Woodward dresse un tableau accablant de la Maison Blanche sous Trump

Bob Woodward explique que l'état-major du Pentagone s'est inquiété en pensant: "Mon Dieu, ce tweet alors que nous disposons d'informations fiables selon lesquelles les Nord-Coréens vont interpréter cela comme l'indication d'une attaque imminente". Finalement, le président américain s'est abstenu.

Cette information de celui qui est à l'origine de la révélation du Watergate en 1972 corrobore en tout le tableau décrit dans la tribune anonyme publiée de l'intérieur de la Maison-Blanche par le New York Times décrivant un président américain impulsif et des conseillers qui tentent vaille que vaille de l'empêcher de commettre l'irréparable.

Lire aussi:

Défilé sans missiles intercontinentaux à Pyongyang, Trump se réjouit

Trump implacable avec Pékin, son administration poursuit le dialogue

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Donald Trump aurait pu publier un tweet qui aurait mis le feu aux poudres.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Politique




Commentaires

-