Accord franco-allemand, Berlin se laisse convaincre par l’ambition d’Emmanuel Macron

Accord franco-allemand, Berlin se laisse convaincre par l’ambition d’Emmanuel Macron

Publié le 20/05/2020 à 08:12 - Mise à jour à 12:12
Kay NIETFELD / POOL / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

C’est un succès, que le président de la République ne souhaite pas médiatiser outre-mesure mais le résultat est là. Lundi 18 mai, la conférence de presse franco-allemande a levé le voile sur les tractations, qui se sont jouées depuis deux mois entre les deux pays.

Angela Merkel et Emmanuel Macron ont en effet dévoilé l’accord franco-allemand pour un vaste plan de relance de la zone euro.  Berlin et Paris se sont entendus pour autoriser l’Union européenne à s’endetter à hauteur de 500 milliards d’euros, afin de pouvoir redistribuer les aides vers les pays et les régions les plus impactés.

 

Un plan de relance à la française, validé et accepté par Berlin

Pourtant, lors du sommet des chefs d’Etat européens du 26 mars dernier, la chancelière allemande s’était pourtant fermement opposée à toute idée d’endettement commun. La rivalité entre les pays du Nord, fiers de leur rigueur budgétaire et ceux du Sud, demandeurs d’un soutien plus fort de l’Union européenne, était alors exacerbée, et France et Allemagne cristallisaient cette opposition de principe.

Depuis la fin mars, les négociations entre le couple franco-allemand se sont intensifiées pour parvenir à l’accord  historique présenté en début de semaine. Emmanuel Macron a réussi à convaincre l’Allemagne de tourner le dos à deux principes majeurs de sa politique économique. Angela Merkel a donc donné son accord pour :

  • Un endettement commun pour permettre une mutualisation des dettes
  • Une hausse sans précédent des transferts (avec cet emprunt de 500 milliards d’euros, on multiplie par 3.5 le budget européen actuel)

 

Une victoire à confirmer avant le 27 mai prochain

C’est donc bien une victoire d’Emmanuel Macron, qui a certes dû consentir à quelques contreparties. La volonté française de sortir ce plan de relance du budget de l’Union Européenne a été rejetée par Berlin.

Si le couple franco-allemand pouvait s’enorgueillir de cet accord, il est aussi parfaitement conscient que le plus dur reste à venir. Il faut désormais recueillir le consentement des 27 membres de l’Union européenne d’ici le 27 mai prochain. Le compte à rebours a déjà commencé, mais Emmanuel Macron a insisté sur l’importance des efforts consentis par l’Allemagne et la France :

Un accord entre la France et l’Allemagne ne veut pas dire un accord à 27. Mais il n’y a pas d’accord à 27 sans accord franco-allemand.

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Accord franco-allemand pour relancer l'union européenne

Fil d'actualités Société