Loi Travail: 1 Français sur 2 soutient la mobilisation contre le projet

Réforme El Khomri

Loi Travail: 1 Français sur 2 soutient la mobilisation contre le projet

Publié le :

Mercredi 09 Mars 2016 - 18:47

Mise à jour :

Mercredi 09 Mars 2016 - 18:56
Selon un sondage publié mercredi, 50% des Français sont favorables pour la mobilisation contre le projet de loi de Travail. Et 62% pensent que François Hollande soutient Manuel Valls dans sa volonté de réforme.
©Gile Michel/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Un Français sur deux (50%) soutient ou a de la sympathie pour la mobilisation contre le projet de loi El Khomri et deux sur trois (62%) pensent que François Hollande soutient Manuel Valls dans sa volonté de réforme, selon un sondage Elabe publié ce mercredi 9 février.

Si 25% des personnes interrogées sont opposées ou hostiles à la mobilisation syndicale et étudiante contre le projet de réforme du Code du travail, un autre quart (25%) y est indifférent. Les sympathisants de la gauche (57%) et du FN (57%) sont les plus favorables au mouvement, l'appui des proches de la droite et du centre (41%) est moins marqué, selon cette enquête pour BFMTV.

Une large majorité de Français se prononce contre le plafonnement des indemnités prudhommales en cas de licenciement, proposé par le gouvernement. Pour 48% d'entre eux, il faut "retirer cette disposition et revenir aux dispositions actuelles" et pour 28% "relever le plafond des indemnités prévues". 23% souhaitent le maintien de cette mesure.

Par ailleurs, 62% des Français estiment que François Hollande "soutient la volonté de réforme de Manuel Valls", contre 37% d'un avis contraire. 78% des proches de la gauche et 50% de ceux de la droite et du centre, considèrent que le chef de l'Etat soutient le Premier ministre sur ce projet de réforme. Enquête réalisée en ligne les 8 et 9 mars auprès de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

 

Les sympathisants de la gauche (57%) et du FN (57%) sont les plus favorables au mouvement contre le projet de réforme du Code du travail.

Commentaires

-