Elevage en batterie: une vidéo de L214 dénonce des pratiques "moyenâgeuses"

Elevage en batterie: une vidéo de L214 dénonce des pratiques "moyenâgeuses"

Publié le :

Lundi 14 Mai 2018 - 11:57

Mise à jour :

Lundi 14 Mai 2018 - 12:09
Une nouvelle vidéo publiée par L214 dénonce les conditions de vie des poules pondeuses dans un élevage fournissant le géant du secteur, Matines. L'association en profite pour épingler le discours des politiques qui défendent les intérêts des éleveurs.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des poules mortes ou à l'agonie, dans leurs propres excréments ou en grande partie déplumées. La vidéo d'un élevage de poule pondeuse publiée par l'association L214 se veut une nouvelle fois choquante afin de dénoncer la maltraitance animale.

L'élevage en question est l'un des fournisseurs de Matines, leader français sur le marché des oeufs déjà épinglé à plusieurs reprises par l'association. Situé dans la Somme, il abrite quelque 460.000 poules dans des conditions "moyenâgeuses" selon L214.

L'association, qui appelle à des décisions politiques pour l'interdiction de l'élevage en batterie -et plus généralement milite pour la fin de l'élevage et de la pêche, a accolé à cette vidéo l'intervention du député (LR) de Meurthe-et-Moselle Thibault Bazin.

Lire aussi: Plumes et duvets des palmipèdes, une souffrance tolérée?

En commission des affaires économiques, celui qui est présenté dans cette vidéo comme "député sous influence des lobbies", expliquait en avril à la commission des Affaires sociales que "depuis plusieurs années, le bien-être animal est déjà pris en compte par les éleveurs", qu'il ne fallait pas comparer les cages à des "prisons" , ou encore que "en bâtiment, il y a un truc sympa: les copains! Les poules sont des animaux très sociaux". Des déclarations dont l'élu avait dit regretter qu'elles soient caricaturées en éludant les "arguments sanitaires, économiques et fonciers".

Contacté par Libération, l’exploitant estime que son élevage "répond aux normes du bien-être animal", ce qui a été validé par "cinq audits". Les quelques poules mortes visibles sur la vidéo seraient déposées là avant d'être jetées dans des conditions "normales" selon lui.

Aller plus loin: Souffrances animales - vers la fin des lapins élevés en cage?

"Nous avons engagé en 2017 une procédure spécifique, incluant des critères sur le bien-être animal, visant à vérifier la tenue de l’ensemble des élevages auxquels nous faisons appel (...) Concernant l’élevage des poules en cage, on est à la fin d’un cycle. Mais on ne peut pas arrêter du jour au lendemain", explique de son côté David Cassin, directeur de la qualité chez Matines.

L214 dénonce les conditions de vie des poules dans un élevage fournissant Matines.


Commentaires

-