Naufrage du bateau italien: quelle pollution attendue en Nouvelle-Aquitaine

Naufrage du bateau italien: quelle pollution attendue en Nouvelle-Aquitaine

Publié le :

Jeudi 14 Mars 2019 - 11:05

Mise à jour :

Jeudi 14 Mars 2019 - 11:19
©Marine nationale
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Une nappe d'hydrocarbures de 10 kilomètres de long pourrait toucher les côtes de Nouvelle-Aquitaine dans les jours à venir suite au naufrage du navire italien Grande America. Les moyens maritimes de lutte contre la pollution pourraient être contrariés par la météo.

Après le naufrage du bateau italien Grande America, une nappe d'hydrocarbure s'est formée au large de La Rochelle. La pollution pourrait atteindre les côtes de Nouvelle-Aquitaine dans les jours qui viennent. Des moyens de lutte ont été déployés mais la situation est compliquée par une météo très défavorable.

"Selon nos prévisions, des fragments pourraient atteindre certaines zones des côtes de Nouvelle-Aquitaine d'ici dimanche ou lundi", a fait savoir le ministre de l'Ecologie, François de Rugy dans un communiqué publié dans la nuit de mercredi à jeudi. "La façade entre la Charente-Maritime et la Gironde risquait d'être touchée par une pollution dans plusieurs jours", a de son côté prévenu le préfet maritime de l'Atlantique Jean-Louis Lozier.

Voir: Naufrage du "Grande America": Jadot (EELV) critique le "laxisme autour du transport maritime"

La nappe de pollution s'étend sur une dizaine de kilomètres de long et un kilomètre de large. A titre de comparaison, la première nappe de fioul issue du pétrolier Erika faisait 15 km de long, et de nombreuses autres, plus petites, avaient ensuite été repérées sur une zone de plus de 300 km².

Si la situation est donc sans commune mesure avec la marée noire de 1999, les autorités craignent que la situation empire, les soutes du Grande America contenant 2.200 tonnes d'hydrocarbure. L'impact sur les côtes dépendra du succès des opérations de dépollution en mer. Le navire spécialisé dans la lutte antipollution BSAA Argonaute a appareillé depuis Brest, mais les conditions météo risquent de compliquer sa tâche. Le préfet maritime de l’Atlantique a sollicité le concours des moyens de lutte antipollution de l’Agence Européenne pour la Sécurité Maritime (EMSA).

Les plans Polmar Mer (pour pollution de faible à moyenne intensité en mer) n'avait pas encore été déclenchés ce jeudi matin. Il pourrait être suivi du plan Polmar Terre en cas d'arrivée de la nappe sur les côtes.

En plus de cette crainte d'une marée noire, une autre source de pollution est étudiée. En effet, 45 conteneurs renfermant des matières dangereuses ont sombré avec le navire ainsi que 2.000 véhicules représentant des tonnes de matières toxiques pour la biodiversité.

Lire aussi:

Naufrage du "Grande America": 45 conteneurs de matières dangereuses et 2.200 tonnes de fioul lourd

Le naufrage du "Grande America" pourrait provoquer une pollution des côtes de Nouvelle Aquitaine.


Commentaires

-