Sommet de Lima: accord à minima sur le climat pour les 195 pays participants

Environnement

Sommet de Lima: accord à minima sur le climat pour les 195 pays participants

Publié le :

Dimanche 14 Décembre 2014 - 11:29

Mise à jour :

Dimanche 14 Décembre 2014 - 16:16
Un accord a été trouvé sur le climat à Lima (Pérou) entre les 195 pays réunis sous l'égide de l'ONU, après plus de deux semaines d'intenses négociations. Le texte, difficilement adopté, dessine les contours du futur accord qui doit être signé à Paris en 2015.
©Enrique Castro-Mendivil/Reuters
PARTAGER :
-A +A

La 20e conférence de l'ONU sur le climat, qui s'est tenue à Lima (Pérou), a abouti à un timide accord ce dimanche 14. Les 195 pays participants sont finalement parvenus à un accord, après une prolongation du sommet de 24 heures, faute de consensus entre pays riches et pays en développement.

Le projet de texte finalement adopté porte notamment sur les futurs engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre que prendront chaque pays courant 2015. La définition des règles qui régissent les efforts demandés au niveau global et par rapport à la capacité de chaque pays avait provoqué des tensions. La Chine et L'Inde, 1er et 4e émetteurs de gaz à effet de serre, avaient annoncé qu'elles s'opposaient à une démarche trop contraignante.

Le texte adopté, est un accord à minima selon de nombreuses ONG. Il servira néanmoins de base de travail au sommet de Paris, où un accord plus ambitieux sur le climat est espéré en fin d'année prochaine.

Les engagements débutés à Lima et qui se poursuivront à Paris doivent permettre d'arriver à une diminution de 40% à 70% des émissions de CO2 d'ici à 2050. Ces mesures sont la condition sine qua non à une limitation du réchauffement climatique en dessous de 2°C, seuil au-delà duquel les effets pour notre planète seront dangereux voires irréversibles selon les scientifiques.

Mais ce 14 décembre, ils reposent encore largement sur la bonne volonté des Etats. Et les pays riches devront montrer l'exemple en termes de réduction de gaz à effet de serre, ce que voulaient l'Inde et la Chine notamment. "Nous avons obtenu ce que nous voulions", a déclaré à ce propos le ministre indien de l'Environnement, Prakash Javedekar. L'accord trouvé à l'issue des deux semaines de négociations de Lima affirme également que les pays riches devront soutenir financièrement les pays en développement.

 

Les pays rassemblés à Lima (Pérou) ont signé un accord à minima sur le climat.

Commentaires

-