L'identité de Jack l'éventreur confirme par un test ADN selon des chercheurs britanniques

L'identité de Jack l'éventreur confirme par un test ADN selon des chercheurs britanniques

Publié le :

Mercredi 20 Mars 2019 - 16:54

Mise à jour :

Mercredi 20 Mars 2019 - 17:03
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Des chercheurs britanniques ont obtenu confirmation de l'identité de Jack l'éventreur comme le confirme la presse anglo-saxonne mardi 19. Le tueur s'appellerait Aaron Kosminski, et était déjà à l'époque suspecté dans le quituple meurtre de prostituées.

Est-ce le point final de l'une des affaires les plus mystérieuses de l'histoire criminelle britannique? Une étude scientifique prétend, preuve génétique à l'appui, connaître le nom de l'homme qui se cache derrière le pseudonyme de "Jack l'éventreur". Pour les chercheurs britanniques (voir ici) pas de doute, le meurtrier de cinq prostituées entre août et novembre 1888 dans les rues de Londres s'appelle Aaron Kosminski. Cet homme de 23 ans à l'époque des faits exerçait la profession de barbier.   

L'hypothèse n'est pas absurde à la base, puisque l'homme était à l'époque l'un des suspects des meurtres. Il avait été identifié via des courriers que "Jack l'éventreur" envoyait à la police ou aux médias de l'époque. Mais face au manque d'éléments probants, il avait été relâché.

Les scientifiques ont réussi à isoler un fragment d'ADN retrouvé sur le châle couvert de sang retrouvé aux côtés de l'une des victimes du tueur. Cette trace a été comparée avec l'ADN des descendants vivants d'Aaron Kosminski, ce qui aurait permis de confirmer l'identité du barbier.

Lire aussi: En Grèce, des archéologues enquêtent sur des "cold cases" vieux de 25 siècles

De très nombreux noms de suspects ont circulé dans l'affaire, Aaron Kosminski n'étant à l'époque qu'un suspect parmi d'autres. Décennies après décennies, de nombreux enquêteurs amateurs y sont allés de leurs hypothèse parfois farfelues, comme celle imputant les crimes à l'écrivain Lewis Carroll, l'auteur d'Alice aux pays des merveilles.

Mais la science estime donc que c'est bien Aaron Kosminski qui était le tueur en série. Ce dernier décèdera en 1919 à l'âge de 53 ans après avoir pratiquement passé 30 ans dans plusieurs asiles psychiatriques, miné par des hallucinations auditives et des crises de paranoïa.

Voir aussi:

Russie: un ex-policier coupable de 78 meurtres, pire tueur en série de l'histoire récente

Le tueur en série pédophile visait les enfants pauvres

L'ADN a parlé, livrant le nom de Jack l'éventreur.

Commentaires

-