Agression au cri de "Allah akbar": l'homme tué au Taser par les gendarmes

Suspect mort

Agression au cri de "Allah akbar": l'homme tué au Taser par les gendarmes

Publié le :

Lundi 09 Juillet 2018 - 15:03

Mise à jour :

Lundi 09 Juillet 2018 - 15:06
Ce lundi matin, un homme a tambouriné à la porte d'une maison au cri de "Allah Akbar" dans une commune de l'Aisne. Les gendarmes sont intervenus, l'homme est mort au cours de son interpellation.
©Etha Miller/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Agression, improbable attaque islamiste ou coup de folie? Un homme est mort ce lundi matin en marge de son arrestation lors de laquelle il a été neutralisé avec un pistolet à impulsions électriques. Il avait auparavant essayé de s'introduire dans une maison aux cris de "Allah Akbar" selon plusieurs médias.

Les faits se sont déroulés vers 9h dans le village de Vic-sur-Aisne entre Soissons et Compiègne. Comme le rapporte France 3, l'assaillant âgé de 30 ans et vêtu d'une casquette et d'un jogging s'est introduit dans une cour avant de monter un escalier menant à une porte d'habitation et de tambouriner à la porte en hurlant.

L'occupant de la maison, un père de famille d'une trentaine d'années appelle les gendarmes. Lorsque ceux-ci arrivent, ils tombent sur un individu visiblement hystérique en train de frapper des pancartes à coups de bâton.

Lire aussi - Guyane: armé d'une hache, il attaque les policiers en criant "Allah Akbar"

Face au refus d'obtempérer du suspect, les militaires tirent avec un pistolet de type Taser pour immobilier l'agité. Mais, selon un témoignage rapporté par la chaîne, au troisième coup de l'arme en principe non létale, l'homme ne s'est pas relevé. Les pompiers rapidement arrivés sur les lieux n'ont pu que constater que l'individu était en arrêt cardio-respiratoire.

Une enquête va être ouverte pour faire la lumière sur les faits et la nature de l'agression.

Les gendarmes ont fait usage d'un Taser, le suspect est mort.

Commentaires

-